Perdue dans les montages de Minca

Minca

PERDUE DANS LES MONTAGNES DE MINCA

Après avoir passé quelques jours à la plage au Parc Tayrona, je me dirige vers les montagnes.
J’ai envie de nature et de randonnée. Minca était exactement ce qu’il me fallait !

Comme à la maison

Perdue entre les reliefs de la Sierra Nevada, cette petite ville est hyper dépaysante. On est entouré par les champs de café et bananiers, c’est hyper vert, et il n’y a rien d’autre à faire que profiter du temps qui passe, marcher et découvrir des cascades et des oiseaux de toutes les couleurs.

Je suis restée à l’auberge Casa Elemento pour 2 nuits seulement, et honnêtement, j’y serais bien restée plus longtemps. J’ai adoré cet endroit ! Une super bonne ambiance : tout le monde prend un verre ensemble le soir et joue à des jeux de société en refaisant le monde jusqu’à pas d’heure, on partage tous les repas préparés par l’équipe de l’auberge, les assiettes sont vraiment copieuses, délicieuses et pas chères. En plus ils ont toujours une option végétarienne. Et moi quand je mange bien, je suis déjà pas loin du bonheur absolu !

Casa Elemento se trouve à 45 min en moto taxi de la ville de Minca. Pour 20 000 pesos, tu montes à l’arrière d’une moto d’un habitant pour aller tout là-haut dans les montagnes. Bon s’il pleut, prenez plutôt une jeep parce que sinon c’est rock’n’roll ! Même quand il faut beau, avec toutes les bosses, le sable et les petites rivières à traverser, c’est déjà très drôle… Moi j'ai adoré le trajet ! Je me suis sentie hyper libre et partie pour une aventure différente !

Casa Elemento
Casa Elemento

Ça donnait déjà le ton de mon séjour à Minca ! Casa Elemento est connue pour avoir les hamacs suspendus les plus grands au monde. C’est plutôt cool. Et puis les douches sont à l’extérieur avec toute une partie du mur ouverte sur la forêt. C’est à dire que quand tu te laves, tu peux voir les arbres. Un matin je me suis levée pour faire mon petit pipi, et là, j’ai vu un colibri. Un colibri, assise sur les toilettes !!! Plutôt pas mal ! Ça m’a mise de bonne humeur pour toute la journée…

La Sierra Nevada

C’était pas une blague…

Bon par contre, le titre de cet article est « Perdue dans les montagnes de Minca ». C’est pas juste pour faire la poète, je me suis vraiment perdue…

J’avais envie de nature à Minca. J’ai donc fait une randonnée à 5h30 du matin pour voir les oiseaux (motivée la meuf…). J’ai réussi à voir un toucan, un différent de celui que j’avais eu la chance de voir en Argentine. Et j’ai vu aussi de trèèèèès loin des singes. Merci les jumelles ! En même temps, je crois que je suis plutôt contente de les avoir vu de loin ceux-là parce qu’ils avaient l’air impressionnants, genre presque aussi grands que moi…

Puis je suis allée faire un petit plongeon dans la cascade Marinka qui est super belle (et super froide). Et après ça, quand mes potes m’ont dit qu’elles rentraient en moto parce qu’elles étaient fatiguées, j’avais un goût de pas assez. Alors j’ai décidé de rentrer à pied...

la cascade Marinka - Minca

Bon, c’était pas très judicieux parce que je n’avais pas mon téléphone, plus d’eau à boire, et pas de sous-vêtements non plus puisque je venais de sauter à l’eau… Crapahuter dans les montagnes sans sous-vêtements n’est pas super agréable…

Au début de ma randonnée, j’étais la plus heureuse du monde ! Toute seule en plein milieu de la nature, j’ai pris mon temps pour sentir l’odeur des fleurs de café (qui sentent méga bon), me suis arrêtée pour voir les fourmis au travail, et tout un tas de trucs qu’on peut faire sans culpabiliser quand on est toute seule. La montée était dure, je transpirais à grosses gouttes et j’adorais ça. Et puis soudain j’ai entendu un bruit de malade : les singes ! Le guide m’avait expliqué que ses singes hurlaient tellement fort qu’on avait l’impression d’entendre les dinosaures de Jurassic Park. Il n’avait pas menti… C’est complètement fou de me retrouver dans cet endroit, seule, entourée de ces bruits. Malheureusement je n’ai pas réussi à les voir, mais je peux vous garantir que les poils de mes bras se sont hérissés !

Et puis après 2h de marche, je me rends compte que je suis encore en plein milieu de la forêt, que le soleil commence à baisser et que je n’ai aucune idée d’où je suis. Je continue à marcher, j’ai super soif, je m’imagine être kidnappée par la tribu de singes hurleurs, il commence à faire sombre, je m’inquiète un peu, marche plus vite. Et là, je retrouve l’auberge de jeunesse d’un coup ! Et oui, vu qu’elle est perdue au milieu de nulle part dans les montagnes, on a l’impression de tomber dessus d’un seul coup. J’arrive juste avant la tombée de la nuit, je retrouve mes copines en train de boire un verre de vin en écoutant de la bonne musique, et je me dis que la vie est belle.

Randonnée à Minca
les champs de café
Randonnée à Minca
Randonnée à Minca

Il faut compter entre 3 et 4h de marche pour aller de la cascade Marinka à Casa Elemento. Ou alors vous pouvez prendre la moto taxi pour seulement 5 000 pesos si vous n’avez pas le temps.

Comment aller à Minca ?

Minca se trouve à seulement 45min de Santa Marta. On peut d’ailleurs voir la côte de Santa Marta depuis Minca ! Le bus public Santa Marta - Minca coûte seulement 8000 pesos.

Moi j’ai fait le trajet Parc Tayrona – Minca en taxi car on était 3 et ça ne coûtait que 60 000 pesos, soit 20 000 chacune pour 1h30 de trajet confortable alors qu’en bus on aurait pris quasiment le double de temps pour économiser 15 000 pesos à peine, soit 4.50€…

À savoir que quand il pleut à Minca, il vaut mieux se déplacer en jeep car ça devient vite très boueux et glissant… Si le ciel est couvert, c’est pas l’idéal car avec les nuages, on ne voit rien de la magnifique vue sur les montagnes vertes de Minca. Mais en même temps ça a son charme car on a l’impression d’avoir la tête dans du coton et c’est super agréable d’entendre toutes ces gouttes de pluie sur les feuilles…

La vue de Casa Elemento

4 Comments

  1. Moietmeszeles sur 7 octobre 2017 à 6:49

    Des hamacs suspendus ! Ça devait être une sacrée experience! Super article plein d’humour , merci pour ces informations 😊

  2. Jean-Marc Duriaux sur 24 septembre 2017 à 7:37

    Sympa, voyager virtuelement permet de rêver un peu en attendant de repartir. Merci.

Laissez un commentaire





Connect!