Le parc Tayrona, les Caraïbes au vert

en plein milieu du Parc Tayrona

LE PARC TAYRONA - LES CARAÏBES AU VERT

Le vent souffle dans les palmiers et l’eau de la mer est à la parfaite température.
Venez, je vous emmène avec moi à Tayrona, une réserve naturelle magnifique des Caraïbes !

Bon par contre, je vous parle des piqures de moustique et de ces litres d’eau
que vous allez transpirer pour y accéder ???

Perdue dans une forêt de palmiers

Le Parc Tayrona se trouve sur la côte caribéenne de la Colombie, à 4h seulement de Carthagène. C’est une zone protégée à laquelle on accède uniquement à pied après 1h-1h30 de randonnée à travers la forêt. N’ayez pas peur, la marche pour accéder aux premiers hébergements fait vraiment partie de l’aventure ! C’est peut-être même ce que j’ai préféré de tout mon séjour !! Avancer dans la forêt sans savoir quand j’allais arriver à destination. Sentir la chaleur du soleil passer à travers les feuilles des palmiers et tendre l’oreille à la recherche d’animaux exotiques. Ok, je vais pas vous mentir, j’ai transpiré à grosses gouttes avec mon sac à dos aka ma maison sur le dos. Et pour autant, j’ai adoré ça !

Il faut dire que la couleur des palmiers dans cette forêt a quelque chose de différent. Je ne sais pas comment vous expliquer l’effet que ça m’a fait, je trouve que les tons ne ressortent pas du tout pareil sur les photos que j’ai prise. Mais vraiment, je n’ai rien vu de comparable. Je me suis sentie toute petite dans cette forêt. Les nuances de vert, la lumière filtrée par les ombres de la végétation luxuriante qui donnent des reflets dorés par petites touches, le vent qui fait bouger les feuilles des bananiers… J’ai adoré chaque goutte de sueur transpirée pour assister à ce spectacle haha !

Et puis finalement on s’approche de la côte et on se retrouve entre plages idylliques et végétation tropicale. Et là c’est encore plus la régalade pour les yeux !
Sachez que dans le parc de Tayrona se trouve des toucans, des singes, et même des jaguars. Bon moi je me suis contentée de voir des tas de grosses fourmis au travail haha ! Non je dis des bêtises, j’ai vu aussi plein de lézards et un couple de fourmiliers. 🙂

aller au Parc Tayrona en Colombie
aller au Parc Tayrona en Colombie
Parc Tayrona - Colombie
dans la forêt du Parc Tayrona

Que faire exactement à Tayrona ?

C’est assez évident : on va au parc Tayrona pour se prélasser sur la plage et se laisser bercer par le mouvement d’un hamac !

Attention, vous ne pouvez pas vous baigner partout. Les courants et les vagues sont très dangereux dans le coin. Moi je ne suis allée que sur les plages où on peut nager pour éviter de me faire du mal. Depuis une quasi-noyade en Australie, je fais plus la maligne avec ça…

La plage la plus proche est playa Arenilla. Elle est mignonette, vous pouvez y faire une halte avant d’aller ailleurs. La plage de Cabo San Juan est la plus belle selon moi. A 45 minutes de marche depuis Arenilla, vous pouvez rester dormir sur place si vous le souhaitez. Et vous avez aussi la Piscina avec une mer transparente très calme.

Beaucoup de personnes font une halte à Taganga, un peu plus loin dans le parc, mais moi j’ai clairement évité d’y aller car on m’a dit que c’était blindé de touristes. Ca m’a tout de suite dissuadé !

 

les plages du Parc Tayrona

On peut faire aussi du snorkeling aux plages citées ci-dessus, surtout à la Piscina où l’eau est très calme.

Sinon, si vous avez envie d’un peu plus de mouvement, vous pouvez faire des trekkings dans le parc. Le Pueblito à l'air sympa. C’est un petit village perdu en plein milieu de la forêt. Aujourd’hui habité par les Indiens Toguis, ce village permet d’ en apprendre un peu plus sur l’ancienne civilisation Tayrona.

dormir dans un hamac
les plages du Parc Tayrona
aller au Parc Tayrona en Colombie

La beauté des lieux se paye en confort...

Le parc Tayrona est magnifique, par contre préparez-vous à des conditions d’hébergements très précaires si vous souhaitez rester dormir sur place ! Vous avez le choix entre dormir dans un hamac, dormir dans une tente de location ou bien dans des petites huttes de luxe hors de prix.

J’ai loué la toile de tente, mais sachez qu’ils fournissent des petits matelas de sol de 2 cm d’épaisseur uniquement. C’est pas tout moelleux quand on va se coucher quoi !
Mon premier soir au camping Don Pedro a été en plus un peu chaotique car j’y suis allée un jour férié donc il y avait beaucoup de Colombiens venus faire la fête… Reggaeton à tue-tête et karaoké jusqu’au petit matin… En plus ma tente était juste à côté du générateur d’électricité qui faisait presque plus de bruit que la musique des enceintes…
Moi qui pensais me retrouver au calme en plein milieu de la nature, j’ai été un peu déçue. En même temps, c’est le deuxième parc le plus visité de Colombie donc il y a beaucoup de touristes ! Mais j’ai appris de mes erreurs, j’ai bougé ma tente au l’autre bout du camping, là où c’était calme et loin du coq qui chante à 5h du matin !! 🙂

A savoir aussi que les prix sont un peu élevés sur place. Vous avez le choix entre manger dans les restaurants des plages ou des campings où les plats peuvent vite coûter 30 000 pesos (presque le double de ce que je paye en général à Medellin..), soit vous pouvez faire la cuisine vous-même mais c'est à l'arrache complet. Genre il faut faire un feu de camp tout seul dans le noir à l’autre bout du camping...

C'est sûr que dormir au Parc Tayrona n’est pas fait pour tout le monde ! Mais si vous pouvez passer quelques jours un peu à la roots, vous vivrez une super expérience dont vous vous souviendrez longtemps. Et puis ça fait des bonnes anecdotes à raconter… « Tu te souviens de la fois où on s’est douché dehors dans le noir à la bougie ? »

les plages du Parc Tayrona
Parc Tayrona - Colombie

Infos pratiques

Le Parc Tayrona se trouve à seulement 34km de Santa Marta.

Vous pouvez prendre le bus public de Santa Marta jusqu’à Tayrona. Cela prend environ 1h et coûte 7 000 pesos.
Ensuite vous avez une navette à 3 000 pesos qui vous avance de quelques kilomètres. Puis, c’est à vos jambes de faire le reste du travail ! Soit vous marchez pendant 1h-1h30 pour arriver aux premiers hébergements, soit vous le faites à dos de cheval. Perso, j’ai trouvé les chevaux très sales et ils avaient l’air misérables. Je ne voulais absolument pas donner de l’argent pour contribuer à cela…

L'entrée du parc national coûte 44 000 pesos en tant qu’étranger. Pensez à emmener du liquide avec vous avant de monter dans le bus de Santa Marta. Il y a un seul guichet de banque à l’entrée du parc qui prend 10% de commission supplémentaires…

Le premier camping est celui de Don Pedro. Vous payez 15 000 pesos pour passer une nuit en hamac, 20 000 pesos pour une toile de tente. C’est un camping très basique, si vous voulez quelque chose de plus mignon, il faudra alors marcher jusqu’au camping Cabo San Juan, soit 45 minutes supplémentaires. Si vous pouvez aller jusqu’à la-bas, la vue est plus sympa et ça a l’air très tranquille. Et si vous tenez absolument à avoir un lit, il faudra ouvrir le portefeuille et séjourner dans les petites cabanes de luxe Ecohab.

Bien sûr, vous pouvez vous rendre au Parc Tayrona et voir plusieurs plages en une seule journée pour éviter de dormir sur place. Mais c’est assez intense comme parcours, ce ne sera pas de tout repos. Et encore une fois, dormir au Parc Tayrona est une sacrée expérience !

Et en terme de sac ? Qu’est-ce qu’il faut emmener avec soi ?
Pas grand chose ! Evitez de vous charger un maximum !! Par contre, ne faites pas l’impasse sur la crème solaire et l’anti-moustique. Ces petites bêtes ont des supers pouvoirs là-bas… Pensez aussi à ramener un T-shirt à manches longues et un pantalon léger pour vous couvrir le soir. Les moustiques les plus petits vont vous laisser des marques rouge sang bizarre pendant au moins 10 jours… Et bien sûr, il vous faut une bonne paire de chaussures de marche. Si vous avez un sac de couchage et une lumière frontale, ça pourra adoucir un peu votre séjour. Et pensez à toujours amener de l’eau avec vous !

Un petit conseil tout de même : faites attention à vos effets personnels. Je me suis fait volé ma serviette de bain. C’est pas grand chose, mais c’est quand même très chiant quand il faut aller se laver et qu’il n’y a pas beaucoup de confort…
Et faites attention à ne pas abimer le parc. Ne laissez rien sur place, récupérer vos sacs plastique, et ne faites pas trop de bruit pour préserver les animaux… D’ailleurs, il est déconseillé de marcher dans la forêt après 18h à cause des serpents et autres petites bestioles sympathiques. Et encore une fois, faites attention aux vagues !

Sachez que le parc ferme complètement l’accès aux visiteurs entre février et mars tous les ans.

les plages du Parc Tayrona

2 Comments

  1. Céline Chuche sur 17 avril 2017 à 5:14

    Waouu! C’est superbe! Quel endroit idyllique, qui va de suite dans la liste des trucs que je VEUX faire dans la vie!
    Merci en tous cas pour tes articles colorés 🙂

Laissez un commentaire





Connect!