Quoi visiter à Buenos Aires

visiter La Boca

QUOI VISITER À BUENOS AIRES ?

Buenos Aires est une capitale vibrante et chaotique qui ne va pas vous laisser indifférent.
Vous allez tomber sous le charme de l’accent argentin, vous allez
prendre 3kg à cause de toutes ces glaces et alfajores que vous allez vous enfiler,
et vous ne vous lasserez pas d’entendre des airs de tango dans la rue. 

Suivez la visite, je vous guide quartiers après quartiers dans les rues de Buenos Aires !

La Boca

Vous allez forcément vous rendre à la Boca pendant votre voyage à Buenos Aires. C’est le passage obligé de chaque visite et vous aussi vous avez envie de voir les belles façades colorées d’El Caminito. C’est un peu comme ce qu’est Montparnasse à Paris. Ca fait un peu Disneyland quand on y est, mais pour de vrai c’est quand même l’un des plus beaux quartiers de la ville…

dans les rues de la Boca

La Boca c’est bien plus qu’un quartier touristique ! A la fois bohème avec ses peintres et ses sculpteurs et berceau d’un mouvement contestataire historique, c’est ici que vous trouverez le stade mythique de la Boca où les passions des supporters argentins se déchainent et que vous pouvez vous rendre à la Fondation Proa, un musée d’art contemporain avec des expos temporaires super intéressantes. Attention en revanche à ne pas dépasser les limites du quartier touristique, au-delà d’El Caminitose trouve un bidonville et il n’est vraiment pas prudent de s’y aventurez.

Vous voyez pourquoi le quartier de la Boca est à la fois complexe et fascinant ?

La Boca - Buenos Aires

Premier port de Buenos Aires, ce fut le point de chute des premiers immigrés de la ville. Quartier très populaire, les maisons y furent construites à la va-vite avec des restes de tôles des bateaux. Et pour cacher la misère, ces façades de fortune ont été recouvertes de peintures flamboyantes. Tadaaa ! Voici ce que vous voyez au Caminito !

Même si ça paraît plutôt sympa vu de l’extérieur, il faut savoir que la réalité était moins rose : à l’époque plusieurs familles s’entassaient dans ces logements insalubres qui prenaient vite feu. Vous pouvez retrouver l’histoire du quartier sur ses murs grâce aux nombreux tags. Quand l’art contemporain se met au service du devoir de mémoire d’un pays, c’est beau !

San Telmo

San Telmo c’est clairement mon spot préféré à Buenos Aires.

Quartier historique considéré comme le berceau du tango, c’est l’une des zones les plus anciennes et les mieux conservées de la ville. Ses rues pittoresques et pavées, ses boutiques d’antiquités et ses anciens cafés en font un quartier particulièrement apprécié par les touristes. Malgré tout, San Telmo a su garder son authenticité.

Si il y a quelque chose que vous ne devez pas manquer, c’est le marché de San Telmo le dimanche !

sur le marché de San Telmo
les antiquaires au marché de San Telmo - Buenos Aires

Si vous êtes dans le centre-ville, prenez la rue Defensa au niveau de Plaza de Mayo et remontez-là. Vous y trouverez de tout et de rien : de merveilleuses antiquités, des meubles anciens, des bijoux fait mains, des gadgets et attrape touristes, des bottes en cuir d’occasion, etc…

Photographes, peintres, danseurs de tango et groupes de musique se bousculent dans le quartier.

Arrêtez-vous un instant à la Plaza Dorrego, le temps d’un show de tango. Entrez dans le Pasaje La Defensa (1179 rue Defensa) qui est un petit paradis caché à l’abri des regards. Ancienne maison coloniale, c’est aujourd’hui une galerie commerciale composée d’antiquaires, de galeries de peintures et de vêtements anciens. Au premier étage se trouve également un café.

Au croisement des rues Bolívar et Carlos Calvo, se tient le  Mercado de San Telmo. C’est un très beau marché où vous pouvez trouver aujourd’hui une grande variété d’objets anciens et hors du commun comme des siphons, des poupées, de la vaisselle, des disques vinyles, etc…

Pasaje la Defensa - San Telmo

Montserrat

Voici le centre de Buenos Aires. Aussi connu sous le nom de Microcentro, c’est ici que se trouve la Casa Rosada, le siège du pouvoir exécutif d’Argentine, et la Plaza de Mayo.

la Casa Rosada

Depuis son origine, la Plaza de Mayo est le point de rassemblement habituel de manifestations et d’évènements politiques. En 1810, c’est à cet endroit même que se déroula la Revolución de Mayo, qui aboutit à la proclamation de l’Indépendance de l’Argentine le 9 juillet 1816. Et c’est aussi le lieu de réunion des Madres de la plazza de Mayo  qui réclament encore à ce jour leurs enfants disparus pendant la sombre époque de la dictature militaire entre 1976 et 1983.

Cette organisation de mères se bat depuis plus de trente ans afin de retrouver leurs enfants disparus pendant la « guerre sale ». A cette époque, la dictature militaire kidnappe, torture et assassine un grand nombre d’individus jugés subversif. Plus de 30 000 personnes sont déclarées disparues, dont certains enfants enlevés à leurs parents pour être placés au sein de familles d’officiers.
Les mères se rassemblent tous les jeudis après-midi et tournent sur la Plaza de Mayo pendant une demi-heure, dans le sens inverse des aiguilles d’une montre, remontant ainsi symboliquement le temps pour critiquer l’impunité des militaires responsables des massacres et des tortures.

Prenez la rue Florida et découvrez ses bureaux de change clandestins. « Cambio ! Caaaaambio ! » Et jetez un coup d’œil à la cour intérieur de la Manzana de las Luces.

Recoleta

Recoleta est un quartier essentiellement résidentiel très intéressant d’un point de vue historique et architectural. Vous y reconnaitrez très rapidement un style français, surtout sur l’Avenida Alvear, qui se distingue par ses édifices remarquables et dans le cimetière de la Recoleta qui ressemble énormément au Père Lachaise.

Ses monuments historiques, ses musées prestigieux tel le Museo de Bellas Artes, ses places majestueuses et ses espaces verts sont autant de choses à voir dans ce quartier que l’on compare souvent à Paris.

Et il n’y a rien de plus beau que de voir les jaracandas, ces énormes arbres aux fleurs violettes, au printemps à Buenos Aires ! Direction la Recoleta pour cela !!

La Recoleta
le cimetiére de la Recoleta
les parcs de Recoleta
le cimetiere de la Recoleta
l'église de la Recoleta

Je vous conseille d’y aller un samedi après-midi pour assister au marché d’artisanat, et restez jusqu’à la tombée de la nuit pour voir l’église de la place, l’Iglesa del Pilar, s’illuminer.

A quelques centaines de mètres vous trouverez la faculté de Droit et la Floralis Generica, cette énorme fleur d’acier qui suit la lumière du soleil tout au long de la journée comme un tournesol.

Floralis Generica
Floralis Generica
les jaracandas en fleurs

Palermo

Appelé le poumon vert de la ville, c’est un quartier essentiellement résidentiel et plutôt aisé qui se divise en plusieurs sous-quartiers : Palermo Viejo, Palermo Soho, Palermo Hollywood et je vous en passe…

Palermo Viejo est un quartier plein de charme qui vit depuis quelques années un véritable boom touristique et immobilier. Son développement trop rapide a entraîné, selon beaucoup d’argentins, certains aspects négatifs. Peut-être qu’ils regrettent son caractère modeste et populaire d’avant.

A Palermo Chico vous trouverez le Parc del Rosedal qui regroupe plus de 12 000 rosiers. De nombreux argentins viennent profiter d’un moment à l’air libre, prennent le soleil et sirotent un maté dans le parc de Plaza Las Heras.

Bref, les parcs de Palermo sont très prisés les week-ends. Par contre, ne vous embêtez pas à aller au Jardin Japonais, c’est absolument inutile !

Profitez-en pour aller visiter le MALBA. Le Musée d’Art Latino-Américain de Buenos Aires (3415 Av. Figueroa Alcorta) a pour objectif de diffuser et préserver l’art latino-américain du 20ème siècle jusqu’à celui de notre actualité. Au musée sont exposées plus de 200 œuvres d’artistes tels que Frida Kahlo, Diego Rivera, Wifredo Lam, Jorge de la Vega, etc… Un vrai régal pour les yeux.

au MALBA

Si vous êtes plutôt branchés restos et bars, rendez-vous à Palermo Hollywood ou bien autour de la Plaza Serranoà Palermo Soho. Chacun a son atmosphère: il ne vous reste plus qu’à faire le tour de la place et choisir ! La Plaza Armenia, à 5 min à pied, propose également des adresses sympa.

Puerto Madero

Situé sur les rives du Rio de la Plata, Puerto Madero est un quartier récent qui a commencé à se développer vers la fin des années 90. C’est le quartier le plus cher de la capitale où ont été construits les plus hauts grattes-ciels. On y trouve essentiellement des bureaux et des restos.

LePuente de la Mujer (Pont de la Femme) est devenu le symbole d’un Buenos Aires qui se modernise.

Mon programme pour un dimanche parfait dans la capitale : commencer par le marché de San Telmo et marcher jusqu’à Puerto Madero pour aller danser salsa et bachata sur la Costanera, appelée aussi El Malecón.

Almagro

C’est là où j’ai vécu pendant 1 an donc j’y suis forcément très attachée. Quartier populaire et animé, c’est ici qu’a grandi Carlos Gardel, icône du tango argentin.

Vous y trouverez d’ailleurs quelques clubs de tango moins touristiques, plus underground, tel que la Catedral Club.

La rue Zelaya, avec ses murs aux couleurs du tango, m’a toujours donné le sourire. C’est une section piétonne pavée qui me donne l’impression d’être dans un petit cocon loin de la capitale et son rythme effréné.

Le centre commercial de l’Abasto, au-delà de tous les magasins qui s’y trouvent, a une architecture Art Déco très intéressante… Ancien marché, la structure et l’architecture ont été conservé et réhabilité, pour notre plus grand plaisir.

Et si vous remontez l’avenue Corrientes, vous passerez devant de nombreuses librairies jusqu’à atterrir au Microcentro (après 30 minutes de marche tout de même).

Vous trouverez de nombreux restos péruviens dans le quartier. Huuuum !  Mais mon endroit préféré, c’est ce petit resto de quartier : Guardia la Vieja.

un voyage haut en couleurs à Buenos Aires
l'Abasto

Vous avez bien sûr d’autres quartiers à Buenos Aires. Cette énorme capitale compte 48 barrios en tout. Mais déjà en visitant tout ce que je viens de vous indiquer, vous aurez un bon aperçu de la capitale et vous aurez envie d’y rester plus longtemps !

Alors ? Vous pensez passer combien de temps à Buenos Aires ? Une semaine ? Un an ?
Ou peut-être toute une vie ???

5 commentaires

  1. céline sur 17 août 2017 à 4:14

    Merci pour cet article et pour les belles photos !
    Est ce que tu peux me dire à quelle période tu as visité la ville ? nous prévoyons d’y passer le mois de janvier mais nous craignons la chaleur.
    Merci
    Céline

    • Ma Maison sur le Dos sur 17 août 2017 à 5:15

      Bonjour Céline,

      J’ai vécu à Buenos Aires pendant 10 mois. C’est vrai qu’il fait très chaud entre décembre et janvier. Par contre c’est le moment parfait pour aller en Patagonie ! 😉

  2. […]  Ma maison sur le dos – Quoi visiter à Buenos Aires ? […]

  3. expat argentine sur 9 avril 2017 à 7:36

    Excellent post .J’ai trouvé un job dans une startup locale à Buenos Aires. Merci pour cet article qui va me permettre de planifier mon séjour sur l’Argentine et dans cette mégalopole.

  4. tartinecuisine sur 4 mars 2016 à 8:37

    Magnifique, ça donne envie tout ça !

Laissez un commentaire





Connect!