Le calme d’Ubud

visiter Ubud à Bali

LE CALME D’UBUD

Ubud, les rizières, le yoga et les restos bios… Ca fait un cliché à la Julia Roberts
dans Eat, Pray, Love dit comme ça, mais quand on se retrouve en plein centre de Bali
à serpenter les petites routes en scooter, en plein milieu d’une végétation dense
et complètement ouf, on s’en tape, on kiffe tout simplement !!

Comment se rendre à Ubud ?

Ubud se trouve au centre de l’ile de Bali. Vous pouvez vous y rendre en taxi ou bien en scooter. Je vous conseille d’y aller en scooter bien sûr. Ca n’a rien à voir !!! Vous pourrez vous arrêter quand vous voulez sur la route, prendre des petits chemins et découvrir vos propres trésors, sentir l’air chaud sur votre peau et goûter aux plaisirs de la conduite à l’indonésienne

Et oui, pas facile au début ! Pourtant c’est pas compliqué : en gros il faut oublier tout ce qu’on a appris à l’auto-école et se contenter de regarder ce qui se passe devant nous. Peut importe s’il y a des conducteurs derrière ou sur les cotés, les priorités ou tout ça… On s’en fiche ! Regardez ce qui se passe devant vous et conduisez élastique (c’est-à-dire que vous ne vous arrêtez pas et vous n’accélérez pas trop vite) et tout va glisser !

voyage à Ubud - Bali
voyager à Bali en scooter
un voyage à Ubud

Par contre, un conseil avant de partir en expédition en scooter. Essayer d’avoir une carte routière parce que c’est vraiment pas facile d’en trouver une sur place ! Et puis les rues sont super mal indiquées, il n’y a pas trop de panneaux directionnels, alors moi qui n’avait pas de carte routière j’ai du m’arrêter souvent au bord de la route pour demander mon chemin.

Les indonésiens parlent bien anglais en général, mais en plein milieu de nulle part, c’est quand même pas évident de toujours se faire comprendre quand on ne parle pas balinais. Et si vous pouvez éviter de passer par le centre de Denpasar, c’est trop facile de s’y perdre là-bas…

Quoi faire à Ubud ?

A Ubud il y a quasiment autant de temples que de maisons… On entend les prières tout au long de la journée et il y règne une ambiance décontractée. Si vous venez de Seminyak, la différence va vous marquer et vous trouverez Ubud vraiment tranquille. Pas de klaxons de taxis ici ! Ouiiiii !!!!

Vous allez traverser des petits villages où vous pourrez prendre le temps de voir les gens vivre. Les tenues traditionnelles des balinaises vont vous émerveiller. Et de temps en temps au bord de la route, vous allez tomber sur des boutiques de brocanteurs avec des pièces chinées absolument hallucinantes…

l'heure de la prière - Bali
les traditions balinaies
un brocanteur à Bali

Ubud a été mon coup de cœur balinais avec Uluwatu. Je n’oublierais jamais la lumière qui brille sur les palmiers et qui donne plus de relief aux nuances de vert de la végétation tropicale…

A Ubud vous trouverez pleins de restos bios. Le paradis !!

Le meilleur de tous c’est le Sari Organic. Pour aller y manger, il faut prendre un petit chemin qui s’enfonce dans les rizières. Ce n’est pas facile de le trouver mais ce n’est qu’à dix minutes de l’office du tourisme d’Ubud. Partez de l’office du tourisme et prenez Jalan Raya Ubud vers l’ouest, avant la grande descente qui mène au pont, puis prenez à droite au niveau de l’hôtel The Abangan. Attention, si vous êtes arrivés sur le pont c’est que vous avez oublié de tourner à droite ! A ce niveau-là vous verrez la première indication « Sari Organic » en tout petit sur votre droite. Une fois que vous avez tourné, montez la grande pente en terre, plutôt impressionnante je vous l’accorde. N’ayez pas peur, c’est bien par là que vous allez connaître le meilleur des restos bios de Bali ! Prenez le petit chemin en béton sur la gauche et vous atterrissez en plein milieu des rizières. Après 700 mètres, vous arrivez au resto tout ouvert sur l’extérieur. Difficile de faire plus green ! Vous pourrez donc manger bio tout en admirant le paysan planter le riz dans son champ. Les jus de fruit du resto sont à tomber par terre. Je vous conseille celui à la patate douce, c’est une tuerie !

les rizières d'Ubud à Bali
mangeren ayant vue sur les rizières - Bali

Sinon, pour manger bio dans le centre ville d’Ubud, vous pouvez aller à Budah Bali. La carte n’est pas exclusivement vegan et il y avait un peu trop de choix à mon goût mais j’y suis quand même retournée y manger 2 fois donc c’est que c’était quand même bien ! L’assiette méditerranéenne est délicieuse. Il y a une bonne ambiance et on peut quasiment s’allonger sur les banquettes si on veut manger à l’aise. Décontracté quoi !

Pour dormir, si vous avez un budget logement large, faites-vous plaisir et allez à l’Hôtel Alam Ubud. Il y a une piscine à débordement avec vue sur la jungle qui est canon. Si vous avez plutôt un budget restreint comme moi et que vous voulez rester à Ubud pour plusieurs jours, ne vous inquiétez pas, ne réservez qu’une nuit dans un hôtel quelconque et une fois sur place faites le tour des Bed&Breakfast. Il y a plein de logements chez l’habitant qui valent le coup, mais il vaut fmieux les visiter pour vous assurer que c’est niquel et essayer de marchander les prix.

où dormir à Ubud ?
alam-ubud-hotel
hôtel de luxe à Bali
l'hôtel Alam Ubud

Qui dit Ubud dit yoga ! Moi qui me suis découverte une passion pour le yoga cette année, j’étais surexcitée à l’idée de faire un cours à Ubud. Grosse déception… Je suis allée à l’école Yoga Barn et je me suis retrouvée dans un cours avec une prof complètement perchée… Elle nous faisait chanter des trucs incompréhensibles et nous répétaient sans raison «  Go back in da centaaaar » ou bien de prendre nos fesses et de les écarter pour nous asseoir comme il fallait. Un vrai délire ! Je n’ai jamais entendu ça de ma vie… Mais c’est vrai que la salle de yoga était magnifique. Par contre je n’ai pas du tout aimé l’école. C’était trop grand, il y avait trop de monde, bref, pas mon délire ! J’avais l’impression d’être parmi une énorme communauté hippie…

le temple des singes à Bali
même sur les murs il y a des singes à Bali
singe - Bali

Sinon, vous pouvez visiter le centre ville d’Ubud et ses boutiques, vous rendre au Temple des Singes, voir un spectacle de danse balinaise. Moi j’ai préféré prendre le scooter et partir à la découverte des environs. C’est comme ça que je me suis retrouvée seule face la forêt tropicale en plein milieu des rizières avec un petit cours d’eau en contrebas pour apporter un peu de fraicheur sonore à cet ensemble si harmonieux. J’avais l’impression d’admirer un tableau, personne autour de moi pour me déranger, juste la nature luxuriante et cette lumière incroyable sur les palmiers. Pour voir cet endroit, allez en direction du Sayan Terrace Resort, et passez derrière l’hôtel. C’est incongru mais il faut toujours savoir faire le curieux pour trouver des endroits cachés !

forêt tropicale à Bali
les palmiers d'Ubud à Bali

Envie de voir un Volcan ?

On m’avait parlé d’un trekking à l’aube sur un volcan pour voir le soleil se lever. Je n’avais jamais vu de volcan de ma vie, je voulais absolument faire ça ! Après avoir visité Ubud, me voilà donc partie en direction du Mont Batur, au nord-est de Bali.

Sur le chemin, j’ai quand même pris le temps de faire un détour pour aller au Hanging Garden. Et oui, j’avais vu des dizaines de photos de ce magnifique hôtel de luxe sur Instagram et ça avait aiguisé ma curiosité. Complètement hors budget pour moi, je me suis dit que je pouvais quand même me permettre d’aller y déjeuner pour pouvoir profiter de leur piscine. Re-ca-lée ! Ils ne m’ont pas autorisé d’aller consommer au restaurant. La loose ! Mais bon, je ne regrette pas parce que la route pour y aller est magnifique. On a traversé des forêts tropicales et des rizières vallonnées incroyables.

Au nord d’Ubud, vous verrez Tegallalong et ses rizières en terrasse.  Je n’avais pas vraiment prévu d’y aller, mais vu que c’était sur ma route, je m’y suis arrêtée pour y déjeuner. J’ai pu manger dans une petite cabane avec vue sur les rizières. Je n’ai pas été déçue, et même si c’est très touristique, ça vaut quand même le coup d’œil.

une belle rencontre

Et je continue mon chemin vers le fameux volcan !

Sur la route, les balinais que l’on rencontrait ne parlaient pas forcément anglais et j’ai adoré ça parce que ça force une autre façon de communiquer qui laisse plus de place aux sourires. J’ai été touché par certains gestes tendres de la part des balinaises. Une main posée sur mon épaule, une grand-mère qui nous sourit et nous fait signe de la main…

Par hasard on s’est retrouvées sur un marché typique où on était les seules touristes. Et là on a vu l’impensable ! On partait à la quête d’un volcan et on s’est retrouvées devant des poussins roses et verts fluos !!!

un marché haut en couleurs à Bali...
des poussins fluos à Bali...

Ah ! Ca y est ! On le voit ce fameux Mont Batur ! Qu’il est beau et impressionnant de loin ! On est toute excitées à l’idée de l’escalader dans quelques heures… C’est le 2ème plus haut volcan de Bali tout de même !

voir un volcan à Bali

Et là, première surprise : plus on s’approche du volcan, plus il fait froid. Bon, c’est pas si étonnant que ça, mais arrivées à notre destination on était complètement gelées, et pourtant on était en pull ! On est passées en l’espace d’une demi-heure d’un climat tropical avec une végétation dense à des températures et des paysages arides de montagne. C’était vraiment très surprenant. On avait l’impression d’être arrivées dans un autre pays… La ville poussiéreuse et très pauvre aux flancs du volcan était loin d’être accueillante… Tout le monde nous suivait en scooter pour nous vendre un trekking à un prix exorbitant ou bien la location de la chambre chez leur tante… En même pas 15 minutes, je me suis sentie mal à l’aise là-bas. Transie de froid et un peu inquiète parce qu’il y avait toujours quelqu’un qui nous suivait en scooter, on se décide à dormir dans l’un des hôtels les plus chers de la ville pour se remettre de nos émotions et trouver un peu de réconfort.

Autre grosse surprise : après avoir payé notre hôtel 750 000R (soit 50€, le plus cher de tout mon séjour), on se rend compte qu’il tombe à moitié en ruines… Il ressemblait presque à un hôtel abandonné.  Il n’y a avait que 3 chambres occupées sur les 70 que comptait l’hôtel, le dernier étage avait était transformé en pseudo grenier avec des cartons entreposés et des matelas abandonnées, il n’y avait pas d’eau chaude, les fenêtres des chambres ne se fermaient pas, donc les portes n’ont pas arrêté de claquer pendant la nuit avec les courants d’air, et pour couronner le tout on a eu le droit à plusieurs coupures d’électricité dans la soirée… Aucun doute, je décerne le prix de l’hôtel le plus glauque et morbide de l’année à Puri Bening Lake Front Hotel. N’y allez surtout pas si vous êtes dans le coin !!

Après tout ça, je n’avais qu’une envie : repartir de cet endroit au plus vite ! Oubliés mes rêves de volcan et de trekking, je voulais juste partir de cet endroit morbide… Et sur le chemin du retour, je me suis rendue compte que des dizaines de restaurants et d’hôtels étaient vides et désertés et qu’il y avait beaucoup de maisons à moitié construites sur le bord de la route. C’était comme si la ville toute entière était à moitié abandonnée… Mais que s’est-il passé au juste là-bas ? Mystère !! Le volcan et son lac sont très beaux, mais ça ne vaut vraiment pas le coup de passer la nuit sur place.

Je suis partie à Ubud à l’improviste et j’ai eu ce que je recherchais : de l’aventure et des surprises ! Entre le cours de yoga perché et l’angoisse de la ville au volcan, j’ai eu le droit à des paysages de folie et  des fous rires incontrôlables. Et là, je ne vous ai pas encore raconté le moment où mon scooter a atterri dans la rizière…

2 Comments

  1. Jordan sur 27 octobre 2015 à 11:05

    Le scooter dans la rivière ? Ca a l’air drôle cette histoire 😀

    Sinon les poussins multicolores, pourquoi ils avaient cette couleur ? ^^

    • Ma Maison sur le Dos sur 29 octobre 2015 à 12:10

      Aucune idée Jordan !! Je pense qu’ils on étaient colorés à la peinture les pauvres, parce que même leurs becs étaient fluos…

Laissez un commentaire





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Connect!