3 bonnes raisons de voyager avec sa meilleure amie !

faire un Tour du Monde avec sa meilleure amie

3 BONNES RAISONS DE VOYAGER AVEC SA MEILLEURE AMIE !

Je suis toujours partie à l’aventure en mode solo parce que j’ai appris que je ne me retrouve jamais seule
sur la route. Je rencontre toujours des personnes merveilleuses qui prennent soin de moi
et qui partagent mon quotidien.

Pour autant, mon premier grand voyage vers l’inconnu, j’aurais aimé le faire avec quelqu’un… Quand je suis partie vivre seule en Australie, j’étais un peu flippée mais je n’avais personne avec qui partir alors j’ai franchi le cap toute seule. C’était plus par dépit et parce que mon envie d’ailleurs était trop forte que par conviction !

Aujourd’hui je ne regrette absolument rien, je suis fière de mon parcours.

Mais je me demande quand même comment c’est de partir en tour du monde avec sa meilleure amie !

Je dis meilleure amie au féminin car je sais que c’est une préoccupation plus girly. On se demande si c’est la bonne idée de partir avec sa meilleure copine, on a peur de se disputer ou de louper quelque chose, mais en même temps on a peur de partir toute seule. Alors on se tire les cheveux et se pose 10 milliards de questions. On est comme ça nous les filles !

Je vais vous aider ! Voici 3 bonnes raisons de partir faire le tour du monde avec sa meilleure pote !

Avoir quelqu’un avec qui partager

Avoir quelqu’un à nos cotés qui voit la même chose que nous, c’est quand même le top !

Je vous ai dit qu’on se retrouve jamais seul quand on voyage en solo, mais il y a quand même de petits moments d’accalmie avec le risque de vivre une aventure de folie tout seul… Avoir son (sa) meilleur(e) ami(e) à ses côtés pour partager ces  merveilleux paysages que l’on voit, pour parler de nos aventures pendant des heures et pour en rire, c’est bien kiffant. On peut montrer nos photos de voyage à nos potes en rentrant, mais ce n’est jamais à la hauteur des émotions ressenties sur le moment!

Et surtout les expériences que l’on partage ont plus de sens.

Selon une étude publiée par Psychological Science, ceux qui partagent une expérience avec une autre personne considèrent cette expérience avec plus de ferveur que ceux qui vivent ces moment seuls. En gros, partager rend une bonne ou une mauvaise expérience plus intense.

faire un tour du monde entre copines
un road trip en Autralie
faire un tour du monde

Apprendre à communiquer correctement

Partir faire le tour du monde avec sa meilleure amie n’ est certainement pas un chose facile. Il y aura probablement des disputes sur la route et des choses auxquelles vous devrez faire face ensemble et auxquelles vous n’auriez jamais pensé.

Ce genre d’expérience va te permettre de beaucoup apprendre sur toi-même et sur les autres. Tu vas apprendre à modérer tes émotions notamment car tu ne peux pas exploser à la figure de ta pote tous les 4 matins en espérant qu’elle va endurer ça en serrant les dents ! Tu vas devenir plus tolérant et tu vas surtout comprendre l’importance d’écouter et de choisir les bons mots et le bon ton pour te faire comprendre. Tu vas apprendre à faire des compromis pour que le voyage se passe au mieux pour vous deux.

Partir faire un tour du monde avec ta meilleure amie va vous permettre de créer un lien différent toutes les deux. Tu écriras tes meilleurs souvenirs et et tu vas fonder une amitié sans faille avec elle!

Ne pas avoir peur de partir

Si tu n’es pas sûr d’être capable de partir en solo, partir avec ta meilleure copine peut te sauver !

C’est sûr qu’on se sent plus en confiance quand on a un ami à nos cotés. On peut s’abandonner en toute liberté et sans à priori dans une nouvelle culture car on sait qu’on a notre bouée de secours près de nous et qu’on est en sécurité. Notre meilleure amie est là pour nous soutenir et nous faire rire.

On a tendance à plus prendre son temps aussi quand on voyage avec sa meilleure pote. On n’avance pas à son propre rythme mais on doit se caler sur celui de notre compagnon de voyage. Certaines personnes voient ça comme un inconvénient mais je pense au contraire que c’est nécessaire pour éviter de partir à la course aux monuments ! J’adore ces petits moments de pause sur la route, juste prendre un café et papoter pendant des heures, ou bien se poser dans un parc et jouer aux cartes.

road trip en Nouvelle-Zélande
partir faire un tour du monde avec sa copine

Ça donne quoi un voyage avec sa meilleure amie ?

Sur ma route j’ai rencontré Sabrina et Catherine, deux petites françaises qui avaient décidé de faire le tour du monde toutes les 2.

J’ai pu partager leur quotidien pendant quelques mois (je vivais avec elle dans la colocation de 15 personnes dont elles parlent) et je dois avouer que leur amitié m’a toujours intrigué. Elles ont toutes les deux des personnalités et des caractères bien différents, et pourtant elles sont inséparables et la force de leur amitié force le respect !

Je ne suis pas sûre que j’aurais été capable de faire ce qu’elles ont fait, mais connaître leur parcours et les voir toujours aussi proches et complices aujourd’hui après toutes ses épreuves me donnent le sourire.

Sab & Cat que j’ai interviewé pour vous aider à franchir le cap et à partir faire le tour du monde !

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Sabrina, je suis partie en tour du monde à 24 ans. Avant mon départ, j’étais installée en Espagne où je travaillais dans un Call Center.  Ma routine était assez simple : très peu de sorties mais beaucoup de week-end nature à vadrouiller! Déjà une envie de prendre l’air !

Catherine, 24 ans au début du tour du monde. Avant, je travaillais dans un call center aussi à Barcelone en tant que responsable clientèle trilingue. J’avais pour projet de partir en Australie depuis quelques temps déjà, et j’avais en conséquence commencé à économiser tout l’argent que je pouvais, réduisant mes sorties et mes achats au strict minimum !

Pourquoi vous êtes parties en tour du monde ?

Sabrina : Héhé ! Alors, à la base, notre idée c était de partir en Australie pour perfectionner notre anglais, voir l’apprendre pour moi! Et on voulait vivre une nouvelle expérience.
Apres quelques recherches, on s‘est vite rendues compte que les billets d’avion étaient plutôt chers pour Sydney et qu’en s’organisant bien on pouvait rajouter quelques centaines d’euros en plus pour visiter plusieurs pays et faire le tour du monde !

Pourquoi vous êtes parties ensemble? Combien de temps vous avez pris à organiser votre tour du monde ?

Catherine : Ça c’est fait très naturellement, comme une évidence presque! Il aura suffit qu’une de nous parle de son désir de partir en Australie pour que le projet se monte tout seul. Ça ressemblait sûrement à ça:

« – J’ai très envie de partir en Australie!

– Ah oui, pourquoi pas, ça a l’air sympa! J’y pensais aussi justement!

– Dis donc les billets d’avions sont très chers quand même!

– Hmmm j’ai entendu parlé des billets tour du monde, on a qu’à regarder ça de plus près ! »

Je crois qu’on a jamais vraiment pris la décision de partir ensemble, ça c’est juste fait comme ça!

Pour l’organisation ça a été assez rapide, environ 3-4 mois! Le temps de faire quelques économies, de se mettre d’accord sur nos billets d’avion, de faire les demandes de visa qui conviendrait à toutes les deux tout en rentrant dans notre budget. Il nous fallait des dates fixes pour les vols, c’était le plus dur. Le reste des préparatifs ensuite s’est fait tranquillement !

Quel a été votre itinéraire ? Comment vous vous êtes mise d’accord ?

Sabrina : Nous avons tout préparé sur le site The Great Escapade.

Ca a été assez facile de se mettre d’accord! L’Australie était la raison de notre voyage et on voulait y passer 7 mois avec le pvt pour pouvoir financer le suite du trip. On devait partir du Royaume-Uni. Je voulais découvrir Bollywood et Catherine voulait voir des éléphants.

Notre itinéraire final était donc: Londres – Rajhastan – Singapour – Melbourne –Sydney – Cairns – la Nouvelle-Zélande (le nord et le sud) – Cook Island (en Polynésie) – Los Angeles – Londres.

Le billet tour du monde nous a couté 1700€ ce qui est très économique, d’autant plus qu’on a toujours voyagé avec les meilleures compagnies aériennes !

Par contre, chaque changement de vol demandé par la suite coûte $250 supplémentaires. Il faut donc être organisé car avoir des vols bookés sur plusieurs mois c’est cool, mais avoir suffisamment d’argent à l’étranger pour continuer le voyage, c’est mieux! ?

Catherine : Nous sommes parties exactement 9 mois. Ce voyage était notre bébé!

Nous n’avons modifié aucun billet d’avion!

L’avantage du billet tour du monde est que tout est payé d’avance, du coup on est sûre de pouvoir continuer d’avancer. Ça permet aussi d’avoir une vision très précise du voyage, et donc de s’organiser. Ce qui est plutôt agréable quand on est un chouilla maniaque de l’organisation comme moi.

L’avantage qui est aussi un inconvénient, puisque si tout est organisé, ça enlève pas mal de spontanéité. Certaines fois nous aurions certainement voulu rester plus longtemps à un endroit, ou mois longtemps. Je pense qui si nous avions pu le modifier, nous aurions écourté notre séjour en Inde. Le premier jour ayant été assez rude pour nous. Au final, je suis heureuse de ne pas avoir pu changer les plans, puisque je garde de très bons souvenirs de l’Inde. D’autres un peu moins, mais ça fait partie du voyage…

voyager en Inde
des vacances au bout du monde entre copines
voyage-malaisie-elephants

Quel a été votre endroit préféré pendant ce tour du monde?
Votre meilleur souvenir ?

Sabrina : C’est une question à laquelle je n’aime vraiment pas répondre parce que chaque pays est différent et mérite d’être découvert ! Chaque endroit regorge d’histoires passionnantes, de cultures bien différentes et de trésors cachés ! A nous d’ouvrir grand nos yeux !

J’ai tellement de bons souvenirs en tête de ce tour du monde…. Pas facile de répondre à ta question!  Je dirais probablement notre rencontre surprenante avec les All Blacks en Nouvelle-Zélande pendant la coupe du monde de Rugby.

Catherine : Sans aucun doute la Nouvelle Zélande ! Les paysages sont variés et magnifiques. Les gens sont d’une hospitalité rare et sont super amicaux ! C’est sûrement le pays où nous avons eu le plus de contact avec les locaux. Nous avons passé un mois à faire presque uniquement du coach-surfing. Une expérience géniale ! Ça nous a permis de découvrir des endroits cachés que seuls les habitants de la région connaissent ! Et puis on a rencontré les All-Blacks ! C’était assez fou ! Cette rencontre restera définitivement un de mes meilleurs souvenirs ! Ex-aequo avec les sorties de pêches en mer que nous avons fait à Kaikoura. L’équipe de Koura Bay Fishing Charters a vraiment tout mis en oeuvre pour que nous profitions de l’expérience à fond !

Remonter les pièges à langoustine n’a plus aucun secret pour nous maintenant !

Cela dit, toutes les expériences sont mémorables, et je garde de très bons souvenirs de la quasi-totalité de ces 9 mois !

un road trip en Nouvelle Zélande avec les All Black

Quelle a été votre pire galère ?

Sabrina : L’accrochage de notre camping car pendant un road trip au centre de l’Autralie à Uluru. Même avec notre contrat d’assurance, ça nous a ruiné toutes nos économies, soit 3 mois de dur labeur…

Heureusement on a pu compter sur la solidarité des personnes à proximité. On a été hébergées quelques temps gratuitement par notre ancien proprio en échange de dog-sitting . Plutôt cool ! Avec le recul, je me dit qu’on a été forte et qu’on a su remonter la pente avec le sourire !

Catherine : La pire galère… hummm avoir deux accidents de camping car le même jour !?!

Heureusement, rien de grave, et aujourd’hui on en souri ! Un conseil, les assurances tout risque pour les camping car ? Oubliez-les! “Tout risque” mais qui ne comprend pas les dommages causés sur la partie supérieure et la partie inférieure du véhicule, nous avons eu un de chaque ! Le pire, c’est qu’après ces incidents, nous nous remontions le moral en disant “c’est bon on a l’assurance tout risque! on a bien fait de la prendre !” Heureusement, nous nous sommes partagés les dépenses entre tous les passagers !

Quel a été votre plus gros fou rire ?

Sabrina : Il faut n’en donner qu’un ??? Hahahaha ! J’hésite….

A Melbourne on vivait dans une colocation avec 15 autres personnes. Partage des chambres et bordel dans la cuisine… Et surtout beaucoup de fous rires entre coloc !

Je me souviens notamment de cette soirée avec des gages loufoques, en maillot de bain, à faire le tour de la maison de nuit en marche arrière. C était vraiment une chouette ambiance dans cette maison !

Catherine : Le quotidien dans notre colocation à Melbourne ! Et le tournage d’un petit clip vidéo frenchie pour le 14 juillet.

En y repensant, qu’est ce que vous avez amené dans vos valises
qui était inutile ?

Sabrina : Hummmm…. Tout est toujours utile pour un backpacker, mais étant plutôt coquette je pense vraiment que j’avais amené trop de fringues ! D’autant plus que sur place, j’en ai racheté… Depuis j’ai appris a voyager plus léger !

Catherine : La seule chose dont je ne me suis presque pas servi a été le kit de premier secours. C’est bien qu’il n’ai pas servi d’ailleurs ! Pour autant, je continue de l’emmener avec moi !

Qu’est ce que vous avez appris sur votre meilleure amie ? Sur vous-mêmes ? Qu’est ce que ce tour du monde a changé dans ta vie ?

Sabrina : J’ai appris à me faire davantage confiance, j’ai découvert que j’étais plus sociable que je ne le pensais et que j’étais capable d’affronter différentes situations, les meilleures comme les pires.

Ma meilleure amie, je l ai vu s’épanouir petit a petit pendant ce tour du monde. Elle est devenue plus confiante. Ca m’a rendue fière de la voir affronter ses peurs !

Ce tour du monde m’a rendu complètement addict au voyage. Depuis j’essaye de voyager le plus souvent possible !  Parce que quand on veut, on peut !

Catherine : Qu’est-ce que j’ai appris sur Sabrina ? Qu’elle a beaucoup de courage pour m’avoir supporté pendant ces neuf mois ! Et je sais que ça n’a pas été tous les jours facile pour elle !

Ce que j’ai appris sur moi même, c’est qu’il n’existe aucun obstacle que je ne peux pas surmonter ! Et aussi que je suis capable de m’adapter à différentes situations. J’ai également revu à la baisse ma notion de confort ! Avant je détestais dormir avec du bruit. Maintenant, je peux dormir au dessus d’une discothèque en plein air et partager mon dortoir avec 10 ronfleurs !

J’ai aussi découvert que je suis capable de travailler très dur et de faire des tâches plutôt ingrates ! J’ai notamment été chargée de nettoyer les sanitaires d’une auberge de jeunesse, ou encore de faire la plonge. Finalement, c’est loin d’avoir été une expérience traumatisante !

Mais la leçon principale, c’est que tout finit toujours par s’arranger. Quelque chose de mauvais apporte toujours quelque chose de bon !

road trip en Australie
road trip entre copine en Australie

Avec du recul, le fait de voyager à 2 vous a aidé ou vous a freiné ?

Sabrina : Le fait de voyager à deux, c’est toujours rassurant ! Tout est divisé ou multiplié par deux. Ca peut être un avantage comme un inconvénient, mais on s’en est très bien sorties !

C’est sûr que c’est moins facile de rencontrer des gens quand on voyage à deux, mais ça dépend aussi de notre attitude ! Au final, nous avons toujours rencontré des amis sur notre route et nous sommes encore en contact avec eux aujourd’hui. Vivre en colocation à 15 ou en auberge de jeunesse nous a aidé sans aucun doute ! Mais même à deux, de nouvelles amitiés sont nées !

Je pense qu’au contraire nous avons été un soutien précieux l’une pour l’autre, même si ce n était pas tous les jours tout rose. Ca nous a permis de toujours avoir avec qui partager !

Aujourd’hui, vous êtes toujours meilleure amie ?
Vous voyagez encore ensemble ?

Sabrina : Bien-sûr ! Pas de précautions particulières à prendre si ce n’est que de se soutenir mutuellement et de prendre sur soi les jours de bad mood ! Le reste va tout seul !

Catherine : Oui, oui, mille fois oui ! C’est génial ! Bien sur il y a des hauts et des bas, mais c’est vraiment une très bonne expérience ! Tout le monde nous disait que notre binôme se séparerait en court de voyage. Nous avons tenu bon !

L’unique précaution à prendre pour que tout se passe bien, est d’être sûr de bien communiquer. Souvent un non-dit prend des proportions bien plus grandes que quelque chose qui est dit en douceur. La communication est un outil qui permet de résoudre bien des conflits !

Sabrina : Jermute jte kiff hasta la muerte !

Catherine : T’es la meilleure ! Vivement nos retrouvailles !

Est-ce vous nous conseillez le tour du monde avec notre meilleure pote ? Quelles précautions à prendre pour que tout se passe bien ?

Si tu devais dire une phrase à ta meilleure copine aujourd’hui,
qu’est ce que ce serait ?

Catherine : Et oui ! Après tant de souvenirs, c’est impossible que ça ne soit plus ma meilleure amie ! Et après le tour du monde nous avons souvent voyagé ensemble ! Depuis le mois d’octobre nous ne vivons plus dans la même ville, mais Sabrina me rejoindra très prochainement en Colombie pour de nouvelles aventures !

Je souhaite pouvoir continuer à voyager et à vivre dans d’autres pays. C’est une expérience tellement enrichissante ! Et j’aime vraiment le challenge de devoir m’habituer à une nouvelle culture et de devoir parler autre chose que le français toute la journée.

voyage en Malaisie

Faire le tour du monde avec sa meilleure amie est l’expérience d’une vie et peut-être que tu  n’auras l’occasion de vivre ça qu’une seule fois.

Dis à ta pote de faire son sac à dos tout de suite !

Merci à Cat & Sab d’avoir partagé votre expérience et vos clichés de voyage !

Vous avez envie de vivre à l'étranger ?

 

Téléchargez le Guide Comment Voyager Plus & Plus Longtemps et découvrez 12 façons de financer vos voyages !!

21 Comments

  1. Mathilda sur 1 août 2016 à 7:51

    Merci, j ai encore plus envie de partir ! Ce sera avec mon copain, une expérience !!;-) moi aussi j ai envie de commencer par l Australie pour l anglais !
    Mathilda

  2. […] est donc important avant votre départ de savoir ce que vous attendez de votre voyage et si vos compagnons de route sont sur la même longueur d’onde que vous. Vous pouvez par exemple faire une liste des […]

  3. Sandro sur 25 juin 2015 à 12:55

    Salut Amélie,

    Tu relates une histoire positive (et tant mieux !), mais après des années de voyage, je peux te dire que j’ai vu bien plus d’amis (et couples) se déchirer, que bien s’entendre sur la route…
    De mon point de vu, le voyage à deux (ou plus) est un test, vivre 24h sur 24 l’un sur l’autre n’est pas chose facile. Chaque défaut va ressortir plus vite, et plus souvent. Bref, c’est du quitte ou double.
    En plus en « billet tour du monde » c’est encore pire, car les avions sont réservés à l’avance, j’ai fait plusieurs rencontre de binômes qui s’étaient séparés au bout de quelques semaines (avec pertes et fracas) qui se retrouvaient à l’aéroport pour chaque nouvelle escale, obligés d’être assis côte à côte pendant tout le reste du trip, ambiance ! 😉
    Les aléas du voyage…
    Joli blog,

    Amicalement~

    • Amélie sur 25 juin 2015 à 8:18

      Haha Sandro, j’en ai vu aussi des histoires bancales sur la route !
      Mais Cat & Sab je les ai rencontré ensemble en voyage. Leur histoire et leur amitié m’a fasciné et je trouvais que ça méritait un petit article !
      J’avoue, c’est quitte ou double de voyager avec quelqu’un et c’est ça qu’est top ! Avant de s’engager dans une relation, on devrait tous partir en mode sac à dos et voir comment l’autre réagit face au stress et aux petits problèmes. 🙂

  4. Oumar diallo sur 11 juin 2015 à 7:27

    je suis vraiment fière de toi et je souhaite qu’un jour tu me prendra photo au berge du lac Rose où n’importe quel endroit dans ce Monde je t’adore franchement

    Oumar diallo Dépuis Dakar (La téranga) te souhaitera bienvenue Mash’Allah

    • Amélie sur 12 juin 2015 à 2:30

      Ce serait top! merci beaucoup pour tes messages! 🙂

  5. Alina sur 11 juin 2015 à 10:33

    J’adore cet article! Tu m’as donné envie de faire ma valise et partir quelque part avec ma meilleure copine !

    • Amélie sur 11 juin 2015 à 2:34

      Tu ne peux pas me faire plus plaisir Alina! 🙂

      • Oumar diallo sur 11 juin 2015 à 7:17

        j’ai beaucoup adorée Amélie et grâce toi finalement j’ai acqueri plein de chose alors Gracias et Peace and Love my great



      • Amélie sur 12 juin 2015 à 2:29

        Avec plaisir Oumar!



  6. LadyMilonguera sur 8 juin 2015 à 5:09

    C’est vrai que ça peut être une bien belle expérience… à mon avis tout aussi risquée que de partir avec son compagnon ou sa compagne… C’est un peu quitte ou double…

  7. Silvia sur 8 juin 2015 à 11:06

    Comme toi je suis toujours partie seule et c’est vrai que ce n’est pas toujours facile, mais en même temps je pense qu’en partant seule on a plus de chances de rencontrer du monde sur place car on est plus dans le besoin de contacts…peut être je me trompe 🙂
    En tout cas, si j’avais une meilleure amie prête à partir, c’est sûr que j’irais avec elle!

    • Amélie sur 9 juin 2015 à 2:50

      Je pensais comme toi, mais dans le cas de Cat & Sab, ça a été une force et elles ont fait énormément de rencontres sur la route, dont moi! 🙂
      Ca dépend de ton état d’esprit et ton attitude quand tu voyages j’imagines.

      • Silvia sur 11 juin 2015 à 3:32

        Oui malheureusement je n’ai jamais eu la chance d’avoir une copine qui voulait partir en même temps, mais ça doit être super de pouvoir partager plein de moments! 🙂
        En tout cas, tout ces histoires et ton blog m’ont donné envie de voyager à nouveau…J’ai quitté mon travail et je vais partir en voyage cet été 😀



      • Amélie sur 11 juin 2015 à 3:51

        Top! Tu pars où???



  8. Les Décalées sur 7 juin 2015 à 9:43

    Ça donne tellement envie ! Pour notre cas, on a fait 3 pays ensemble et on approuve complètement les 3 bonnes raisons que tu as données 🙂
    Grâce à ces souvenirs en commun, on a une facilité folle à se replonger dans ces voyages, à rigoler des différentes anecdotes, à se redonner la volonté de partir très très vite !

    • Amélie sur 7 juin 2015 à 4:09

      Je suis contente que tu me confirmes ton ressenti pendant ton tour du monde!
      Alors? C’est où ce projet voyage avec ta meilleure copine??? 🙂

      • Les Décalées sur 11 juin 2015 à 2:26

        Y a des chances pour que cet été on se fasse un road trip Espagne, Maroc, Portugal 🙂 Je t’en dirai des nouvelles 😉



      • Amélie sur 11 juin 2015 à 2:34

        Top! J’ai hâte d’entendre ça!



Laissez un commentaire





Connect!