Dois-je vraiment rentrer en France ?

dois-je rentrer vivre à Paris ?

DOIS-JE VRAIMENT RENTRER EN FRANCE ?

Ça fait plusieurs mois que vous vivez à l’étranger ? Vous êtes partis en voyage
et vous vous apprêtez à bientôt rentrer chez vous ?
Je sais ce que vous ressentez : vous êtes impatients de revenir en France
mais en même temps vous flippez un peu ? Beaucoup ? Ou bien vous êtes
complètement au bout du rouleau ? Et bien c’est normal !!

Les petits Plaisirs du Retour

Commençons par les trucs agréables !! Ben oui parce qu’il y a quand même du bon dans les retours !! Déjà vous allez pouvoir passer du temps avec votre famille et vos amis. Vous allez forcément reprendre quelques kilos au passage avec tous les apéros et les pains au chocolat que vous allez vous enfiler… Et ensuite, vous allez pouvoir vous détendre. Parce que, pour une fois, vous n’avez pas à vous préoccuper de savoir où vous allez dormir ce soir ou si vous avez assez d’argent pour finir le voyage. Vous pouvez retrouver le confort de votre lit douillet, d’une bonne douche chaude et soufflez !

vive les croissants !!

Une satisfaction à demi-teinte

Et oui, même si les retrouvailles sont kiffantes, il y a vite un sentiment sournois qui vient prendre le dessus. Celui d’être étranger chez soi. C’est très perturbant la première fois que l’on ressent ça…

Il faut se réadapter à sa propre culture. Et puis si vous vous installez à Paris, il faut réapprendre à aller vite tout le temps à nouveau, ce qui ne correspond plus vraiment à votre rythme de vie d’expatriés…

revenir en France après avoir vécu à l'étranger

Pour de vrai, dans la plupart des cas, il n’y a pas grand chose qui a changé, mise à part vous et votre perception des priorités. La vie suit son cours, des amis se sont mariés, des bébés sont nés, etc…

Ce n’est pas vraiment ça qui me perturbe quand je rentre en France puisque quand je suis à l’étranger, je ne me sens pas isolée. Je suis au courant de ce qui se passe dans la vie des personnes qui me sont chères parce que les amitiés se construisent et s’entretiennent, peu importe la distance.

Ce qui est difficile c’est de ne pas pouvoir partager correctement vos anecdotes de voyages avec vos amis qui sont restés en France. Vous le faites quand même, mais vous voyez qu’au bout de 5 minutes leur attention commence à s’essoufler. Et on ne peut pas leur en vouloir !

Et puis surtout vous avez vécu des choses extrêmement fortes, vous avez sûrement beaucoup changé et vous avez fait ça loin de votre entourage qui n’a pas suivi les étapes de votre transformation. Quand on est à l’étranger, on sort de sa zone de confort et on vit les choses beaucoup plus intensément : les amitiés, les déceptions, les fous rires, tout est beaucoup plus puissant et c’est comme si la vie s’accélérait alors que vous profitez davantage de chaque instant. C’est très particulier…

Du coup, vous ne rentrez plus forcément dans la place que vous aviez auparavant. Ce qui donne lieu à des discussions qui ne vous intéressent plus vraiment, des sourires un peu forcés, des moments où votre esprit est à des milliers kilomètres de là…

rentrer-chez-soi-apres-avoir-vecu-a-letranger

Et puis on en parle du soleil qu’est jamais là en France ? Ça aussi c’est pas facile de se réhabituer… 😉

Une autre Perception de son propre Pays

L’avantage de se sentir étranger chez soi, c’est qu’on peut jouer aux touristes sans culpabiliser. Je ne me lasse pas de visiter Paris, l’appareil photo à la main, comme si je la redécouvrais à chaque fois !

Ces voyages m’ont certes ouvert les yeux sur tout un tas de choses qui me déplaisent en France, mais m’ont aussi permis de savourer davantage tout ce que j’aime. Ca m’a appris aussi à prendre les choses avec plus recul en général.

Le top du top, c’est de rentrer en France en même temps qu’un pote avec qui vous avez voyagé. Comme ça pas de problème ! Vous pouvez parler pendant des heures du chauffeur de tuktuk qui vous a fait rire sans que ça ne choque personne, vous aurez une oreille attentive qui pourra entendre votre « ça va pas » sans vous prendre pour une folle, parce que vous ne serez pas la seule à avoir cette impression mi-figue mi-raisin après votre retour. Parce que oui ! Vous pouvez vous plaindre !! Ce n’est pas facile de rentrer en France ! Tout comme ce n’est pas facile de s’installer vivre à l’étranger. Mais ça vous ne pouvez pas le savoir tant que vous ne l’avez pas vécu…

visiter Paris comme une touriste

Rentrer pour mieux Repartir

Alors, dois-je vraiment rentrer en France ?

Pour ma part, j’ai pris ma décision : je rentre toujours en France à un moment donné parce que ça me permet de recharger les batteries avant de partir pour de nouvelles aventures.

Même si les Français sont chiants (oh oui bordel, que-ce qu’on est pénible !!!), la France reste l’un des plus beaux pays au monde. Mais pour l’instant, non merci ! J’ai d’autres choses à faire !!

C’est vrai que je me suis installée dans plusieurs villes à l’étranger et que très souvent je m’y suis sentie à la maison. C’est comme si je trouvais un peu ma place partout où je vais mais, pour être honnête, je n’ai plus de vraie maison. Vous savez ? Cet endroit où on vous attend avec impatience et où votre présence est indispensable.

Je suis encore à la recherche de ce bel endroit. Et je le veux près de la mer, avec des oiseaux colorés dans les arbres, du soleil et beaucoup d’amour.

Mais ça c’est une autre histoire…

partir vivre à l'étranger

Vous avez envie de vivre à l'étranger ?

 

Téléchargez le Guide Comment Voyager Plus & Plus Longtemps et découvrez 12 façons de financer vos voyages !!

12 commentaires

  1. Diane sur 14 juillet 2016 à 4:53

    Peut être qu’il vaut mieux éviter Paris après les voyages …..

  2. Amandine sur 13 juillet 2016 à 9:54

    ? salut salut … j ai trouvé par hasard ta page sur fb il y a environ 2 semaines et depuis je ne la quitte plus .. tu me permet de m évader , de découvrir , de sourire et de rire ..
    Je suis rentrée fin mai après 3 mois de périple en nouvelle zelande avec mon copain et je me retrouve bcp dans ton texte . Tu es courageuse et tu est une très belle représentation humaine et féminine . Tu es un exemple à suivre , tu es les yeux de tt ceux qui ne partirons pas et tu est la motivation de ceux qui vont partir . Merci … Merci. Longue Aventure à toi ?

    • Ma Maison sur le Dos sur 14 juillet 2016 à 11:08

      Merci énormément Amandine pour ces mots qui me touchent beaucoup.
      C’est ce genre de messages qui me donnent la motivation de continuer. 🙂
      Ton aventure en Nouvelle Zélande a du être incroyable. Et je suis sûre que vas vivre encore de très belles aventures…

      Que la route soit belle pour toi aussi !

  3. VG sur 13 juillet 2016 à 10:54

    Bonjour ,

    Comme c’est juste tout ce que vous dîtes ! Dans les années 80 ( oui c’est il y a longtemps !) nous sommes partis avec un sac sur le dos ( et il n’y avait ni portable ni Internet…) et sommes restés 5 mois en Amérique Centrale .Une aventure inoubliable que nous avions tellement envie de raconter à tout moment .Mais ici , rien n’avait vraiment bougé , les préoccupations des uns et des autres nous paraissaient vraiment triviales .
    Et finalement nous aussi , nous nous remis à vivre ainsi , mais quand même un peu différents dans notre tête .
    Le voyage ( le vrai qu’on fait sans que tout soit balisé bien sûr) est une expérience incomparable .
    Bravo à vous !

    • Ma Maison sur le Dos sur 13 juillet 2016 à 1:43

      Cette expérience en Amérique Centrale a du être magique ! J’imagine à quel point cela a du être impactant.
      Merci beaucoup pour votre commentaire. 🙂

  4. Aya sur 12 juillet 2016 à 2:51

    Bonjour, j’ai découvert ton site il y a pas longtemps et j’aime beaucoup tes articles. Je me permet de commenter sur celui là parce que je m’y suis tellement retrouvé que je me dis que j’aurai pu l’écrire mot pour mot :). Le fait de se sentir étranger chez soi mais aussi les anecdotes de voyage qui n’intéressent que nous, ne pas retrouver sa place ici…je connais tout ça! Et également l’envie de trouver « un chez soi près de la mer où on est indispensable » :).
    Donc merci d’écrire des articles comme celui là, je me sens moins seule en lisant ça!!

    • Ma Maison sur le Dos sur 13 juillet 2016 à 12:35

      On devrait peut-être se trouver une coloc au bord de la mer ensemble Aya ! Haha
      Merci beaucoup pour ces mots gentils ! 🙂

      • Aya sur 14 juillet 2016 à 12:22

        Ah oui je suis partante du moment que c’est dans un pays chaud :)!!



      • Ma Maison sur le Dos sur 14 juillet 2016 à 11:09

        Tout pareil !!! 🙂



  5. Diane sur 11 juillet 2016 à 6:49

    Je suis rentrée il y a 4j maintenant d’un road trip nepal Inde. On a passé 3 mois en tout la bas avec ma meilleure pote (c’était un peu notre « greluche-trip »). C’était pour nous comme une transition avant de rentrer en France après 3 ans et demie d’expatriation en brousse calédonienne …. même si c’est un territoire français, ça n’a rien à voir avec la métropole !!! Bref aujourd’hui je n’ai pas trop de projet pour la suite et je verrai bien comment demain sera fait …. mais je n’exclue pas de nouveaux voyages si je ne parviens pas à m’adapter en France !!! Je pense que chaque voyageur pourra se reconnaître dans ton article !

    • Ma Maison sur le Dos sur 12 juillet 2016 à 7:36

      Wahou ! Ce roadtrip a du être top !!
      Tu as bien raison, il ne faut pas se mettre la pression, une « réadaptation » prend du temps et il vaut mieux se laisser des portes ouvertes au cas où. Moi j’ai essayé de vivre à nouveau à Paris mais il me manquait quelque chose ici. J’arrive pas bien à le définir, mais tant que j’aurais ce doute, je continuerais à voyager ! 😉

Laissez un commentaire





Connect!