Powered by ZigaForm version 4.0 Skip to content
faire du yoga sur la plage

Comment continuer à faire du sport quand on voyage ?

C’est quelque chose que j’ai mis du temps à comprendre. Peut-être aussi parce que je voyage différemment aujourd’hui, plus lentement ? Ou peut-être que je prends plus conscience du temps qui passe ?? Une chose est sûre, faire une activité sportive fait partie de mes priorités maintenant. Je sais que si je ne trouve pas un moment pour faire un peu de sport dans la semaine, je vais le payer cher et me sentir au fond de mes chaussettes (et imaginez des chaussettes pas lavées après une randonnée, ce n’est pas fun…)

Comment garder une routine sportive quand mes jours ne se ressemblent pas ?

Voyager c’est changer ses habitudes, ce qui peut rendre la pratique du sport plus difficile. En général, on a des journées super remplies, on ne sait pas toujours ce qu’on va faire le lendemain, et on a envie de se reposer. Beaucoup de personnes voyageant pendant plusieurs mois laissent tomber le sport quand elles sont sur la route.

C’est vrai que ce n’est pas facile de continuer, mais c’est une question de volonté et il y a toujours des solutions ! Il ne faut pas que le voyage devienne une excuse pour ne pas vous bouger les fesses. Sinon vous devenez aussi hypocrite que ces personnes qui disent qu’elles ne peuvent pas faire de sport parce qu’elles sont trop fatiguées après le travail. Si vous faites du sport régulièrement, vous savez que cela vous aide à mieux dormir et sur le long terme à être moins fatigué.

Attention, j’ai utilisé cette excuse moi aussi, je suis loin d’être parfaite ! J’ai arrêté de faire du sport pendant 6 mois parce que je faisais des semaines de 50h et que j’étais au bout du rouleau. Résultat : je me sentais fatiguée, terne, un peu éteinte. Mes muscles sont devenus moelleux et mon estime de moi s’est fait la malle. Je pense (enfin j’espère) avoir retenu la leçon depuis et je me tiens à deux petites séances de sport par semaine minimum et tout va beaucoup mieux !

Voyage et sport peuvent vraiment s’accorder et devenir complémentaires. C’est vrai, quand on part voyager pendant plusieurs mois, on a un désir profond de se recentrer sur soi-même, de trouver des réponses à nos questions, de sortir de sa zone de confort. Quoi de mieux qu’un trekking difficile pour sortir de sa zone de confort ?!?  Ou bien d’une leçon de surf pour se sentir en harmonie avec la nature ? Si l’on considère que notre corps est comme un temple, qu’il faut en prendre soin, que si on n’est pas en forme, de toute façon, on ne pourra pas profiter correctement de notre voyage, tout devient plus léger et naturel.

Faire du sport facilement en voyage

Je suis sûre que vous faites déjà beaucoup d’activité sportive sans vous en rendre compte quand vous voyagez. Et oui, vous marchez beaucoup ! Essayez de privilégier la marche au maximum lors de vos déplacements. Soyez actif, mais surtout amusez-vous pendant ce processus.

Découvres
12 astuces qui
vont te donner
le courage
& la confiance nécessaire pour
partir à l'aventure.

Découvres 12 astuces qui vont te donner
le courage & la confiance nécessaire
pour partir à l'aventure.

Ce qui fonctionne le mieux pour moi c’est de faire du sport dès le réveil, comme ça je n’ai pas trop à réfléchir et je ne me laisse pas rattraper par le travail ou les autres activités de la journée. Vous n’avez pas forcément besoin d’une salle de sport. Il y a des espaces de musculations gratuits dans beaucoup de parcs. Et vous n’avez pas besoin d’équipement non plus, vous pouvez utiliser le poids de votre corps, la magie opère déjà. Vous pouvez facilement courir, faire du vélo, randonner, nager, faire du yoga, du fitness, etc. Sans parler de toutes les applications qui existent maintenant pour vous booster, au cas où.

Vous pouvez aussi voyager à travers le sport et vous fixant un objectif différent pour chaque nouveau pays. Par exemple, apprendre à surfer en Équateur, se mettre à la salsa en Colombie, faire de l’escalade en Argentine, etc. C’est un bon moyen pour s’intégrer et rencontrer de nouvelles personnes tout en remplissant son quota d’exercices et en apprenant de nouvelles choses. Ou alors vous pouvez aller encore plus loin dans le challenge et visiter une région tout entière en vélo uniquement, ou faire des randonnées de plusieurs jours. J’admire les personnes qui font cela et on peut facilement voir comment ce genre d’expérience les rend plus fortes, plus connectées avec elles-mêmes et plus équilibrées.

Ce n’est pas un sprint mais une course de fond

Et puis surtout on oublie quelque chose de fondamental. Nos émotions et notre corps sont interconnectés. On a tendance à le négliger et à considérer que le corps et l’esprit sont deux choses séparées. Pourtant quand on est stressé on a facilement mal au dos par exemple. D’ailleurs, est-ce que vous saviez que le fait de lever la tête, d’avoir le dos droit et d’afficher un sourire sur son visage peut aider à changer d’humeur quand on est de mauvais poil ?

On passe tellement de temps à réfléchir, analyser, s’organiser qu’on devient coincés dans nos têtes et qu’on en oublie de ressentir les choses avec notre corps. Pourtant être en bonne santé, pourvoir marcher où l’on veut, sentir nos poumons se remplir d’air, toutes ses choses devraient être considérées comme un cadeau.

Le yoga et la méditation m’ont beaucoup aidé à me reconnecter avec mon corps. Écouter ma respiration pour oublier les problèmes, transpirer pour me rendre compte qu’en fait tout va bien, avoir des courbatures pour me sentir vivante. Je crois même que l’endurance physique nous permet d’avoir une endurance émotionnelle et mentale et de faire face de manière plus fluide aux épreuves de la vie. Car le sport, ce n’est pas juste une question d’apparence, pour perde quelques kilos. C’est aussi, et surtout, une manière de prendre soin de soi-même, de prendre du temps juste pour nous, d’être présent.

Il est vrai que pour arriver à continuer de faire du sport quand on voyage il faut garder une routine, mais ce n’est pas nécessairement quelque chose de contraignant. En effet, cette discipline-là est une forme d’amour propre. Cela veut dire qu’on s’aime suffisamment pour ignorer ces petites choses qui nous donnent envie mais qui nous font du mal sur le long terme. Mais n’oubliez pas : vous n’êtes pas des machines non plus. On peut faire beaucoup de choses, repousser ces limites, se donner de nouveaux défis, mais il y a des jours où on a envie de rien et c’est parfaitement ok aussi. Il faut être sympa avec soi-même et ne pas se mettre trop la pression quand même !

Publié le

19 novembre 2019

Laissez un commentaire





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Scroll To Top