Voyager pour fuir ?

Voyager pour fuir ?

VOYAGER POUR FUIR ?

Ca fait un moment que cela vous trotte dans la tête… Vous avez envie d’aventures et de renouveau, alors ça y est, vous vous lancez et vous achetez votre billet d’avion destination l’inconnu !

Mais quand vient le moment d’annoncer la nouvelle à vos proches, les questions se bousculent. Vous finissez par douter de vous-même et de votre motivation cachée derrière ce départ. Et si vous partiez pour fuir ?

Ne vous inquiétez pas, c’est normal ! Et tout va bien se passer !!

« Je pars vivre à l’étranger ! »

Cette phrase, qu’est-ce qu’elle est kiffante à dire, vous ne trouvez pas ?

On angoisse un peu au moment de l’annoncer à sa famille, mais c’est tellement libérateur de lâcher le morceau. « Et oui, je vais bien, je vous remercie, mais je me casse ! »

Toute personne qui suit un chemin différent de la norme passe en général pour quelqu’un de, par définition, pas normal. C’est soit un hippie, soit un paumé, soit un malheureux… Les personnes se demandent « Mais qu’est ce qui lui manque pour avoir envie de partir ? ». Vous pouvez vous rassurez, tout va très bien, vous êtes tout à fait équilibré et vous avez au contraire tout compris à la vie !! ?

Pour ma part, quand je suis partie la première fois je cherchais à devenir plus forte, à me construire, à découvrir qui j’étais et façonner le futur à mon image.

Jusque là, tout va bien !!

je pars vivre à l'étranger

Profiter de la Vie

Lors de mes voyages, je me suis rendue compte que quand on a aucune possession matérielle pour nous distraire, ni voiture, ni garde-robe sophistiquée ou autres gadgets, quand on a rien et qu’on est seule, on se retrouve à faire face à des problématiques beaucoup plus terre à terre et on apprend qui on est et ce que l’on veut fondamentalement.

C’est donc pendant mes voyages que j’ai appris ce qui était important pour moi. Je sais désormais que j’accorde beaucoup d’importance aux moments : je suis la plus heureuse du monde quand je partage des moments de qualité avec les gens que j’aime et que j’apprends quelque chose de nouveau.

L’apprentissage est sans limite ! On peut apprendre une nouvelle langue, apprendre à danser, apprendre en faisant des erreurs, apprendre en rencontrant de nouvelles personnes, de nouvelles cultures., etc… Partager un repas entre amis, aller regarder les étoiles avec mon amoureux et me voici une reine ! J’ai réalisé que j’avais besoin de peu de choses au final pour être heureuse.

Dream BIG, Work Hard

Et je suis arrivée à cette conclusion : pourquoi travailler toute ma vie pour m’installer, économiser, souscrire à une assurance vie et être trop vieille pour faire tout ce que j’ai envie de faire ? La vie est courte !! Il faut faire en sorte que chaque jour compte. Je me suis alors promis de vivre pour aujourd’hui, et ne pas attendre le prochain week-end, les prochaines vacances ou bien la retraite pour réaliser mes rêves. Demain est trop tard ; c’est aujourd’hui que tout se passe !

Chacun a une interprétation différente de « profiter de la vie ». Quelle est la vôtre ?

Surmonter ses Peurs

On peut être agréablement surpris d’avoir le soutien de ses proches dans ce genre de projet, mais au final il ne faut pas attendre l’avis des autres pour faire quoi que ce soit. Il faut faire ce que cette petite voix au plus profond de nous nous dicte de faire. Laisser nos émotions et pressentiments guider notre vie car ils nous mèneront inévitablement au bon endroit !

C’est sur, c’est pas facile de tout plaquer pour partir recommencer quelque part à l’étranger. Ce n’est pas fait pour tout le monde non plus. Mais une chose est sûre : les regrets sont plus difficiles à vivre que les peurs.

Faites ce que vous avez profondément envie de faire et non pas ce que les autres (votre famille ou vos amis) considèrent être le mieux pour vous.

Et l’adrénaline du départ, de l’inconnu, et la possibilité que tout est possible sont des émotions complètement addictives…

Motivation pour voyager en Australie

Donc la réponse est oui !

Oui je voyage pour fuir l’ennui, les chemins tout tracés et le prédictible. Oui je cours vers l’inconnu et les possibilités sans fin.

Et oui ! Tout va bien ! Je ne manque de rien !!

Mais je ne fuis pas au sens propre du terme. En aucun cas je ne fuis la vie, au contraire je cours vers elle. Je vis selon mes propres règles, libre de choisir où vivre, avec qui est quand. Je suis vivante et je profite de chaque jour qui passe.

Alors, c’est pour quand votre départ ???

10 commentaires

  1. […] Quand vous achetez une voiture, vous ne vous posez pas la question, vous achetez tout de suite une assurance voiture non ? Alors pourquoi vous feriez différemment pour votre santé ? Moi ma plus grande hantise c’est de tomber malade. Sérieusement, il n’y a rien au monde qui peut me faire plus flipper ! Alors payer pour une assurance voyage quand je suis à l’étranger, je ne vois pas ça comme une dépense mais au contraire comme un investissement. Je fais un investissement sur moi-même ! […]

  2. La magie du PVT - Ma Maison sur le Dos sur 5 mars 2017 à 3:20

    […] Vous ne partez pas en PVT pour fuir mais bel et bien pour construire un avenir qui vous ressemble ! […]

  3. Marie sur 23 février 2016 à 11:18

    Superbe article, qui réchauffe le coeur, et assure ma détermination au moment où j’ai moi aussi entrepris de tout lâcher pour découvrir avec mon amoureux dans quelle partie du monde nous souhaitons nous installer ! Plusieurs grosses phases de doutes mais je suis heureuse et plus légère, je me suis aussi confrontée à de nouvelles problématiques, je suis rassurée de savoir que c’est NORMAL !
    Bons voyages !

    • Ma Maison sur le Dos sur 24 février 2016 à 2:38

      Bons voyages à toi aussi Marie.
      Une chose est sûre : ce sera sous le soleil et les palmiers que tu t’installeras avec ton amoureux ! 😉

  4. Travelwithalexita sur 22 février 2016 à 5:21

    Totalement ma philosophie 🙂

  5. Silvia sur 22 février 2016 à 5:05

    J’adore ce post! J’ai entendu tellement de fois la question « tu pars pour fuir? » et j’ai moi meme douté de moi en pensant que je partais pour la mauvaise raison. Mais le désir du départ arrive de la curiosité de découverte. Chacun devrait suivre son instinct sans trop se soucier des autres…mais la société aujourd’hui c’est dur parfois…
    En tout cas merci pour l’encouragement 🙂

    • Ma Maison sur le Dos sur 24 février 2016 à 2:28

      C’est sûr que c’est pas toujours facile, mais c’est tellement plus gratifiant !!
      T’es sur la bonne voie Silvia !! 🙂

  6. Adeline J sur 21 février 2016 à 7:57

    Bravo, pour cet article j’ai adoré.
    J’ai toujours aimé les voyages et découvrir des lieux, des gens,… mais en fait j’ai pas mal de frustrations, je ne trouve pas le ou la partenaire adéquate pour partir, en ce moment c’est l’Islande mon envie. Du coup ca se termine souvent que je ne pars pas ou alors quand je pars c’est top mais ce sont des vacances hotel/baignade/quelques visites, d’une semaine. Pas de sac à dos ni d’aventures…
    Tu es partie toute seule quand tu t’es lancé dans les voyages?

    Belle soirée

  7. Sixtine @MyTravelProject sur 15 février 2016 à 8:36

    J’ai A-DO-RE ton article ! Je pense exactement la même chose ! Je savais, la première fois qu eje suis partie, que je cherchais à fuir quelque chose. En fait, au final, je me suis juste rendue compte que je cherchais à éviter la vie que tout le monde semblait avoir traçé pour moi. Et aujourd’hui, je suis bien contente de tracer ma route ! 🙂

    • Ma Maison sur le Dos sur 22 février 2016 à 7:45

      Merci !
      Oui, y a rien de mieux que de se faire son propre chemin !!
      Bonne route à toi !

Laissez un commentaire





Connect!