Aller au contenu
Medellín

EST-CE QUE JE PEUX VOYAGER À MEDELLÍN
ET EN COLOMBIE EN TOUTE SÉCURITÉ ?

Publié le 12/04/2018 - Mis à jour le 06/10/2020

C’est une question que j’entends souvent, très souvent. C’est même la première question qu’on me pose quand je dis que j’ai décidé de vivre en Colombie. Il est donc temps d’écrire un article à ce sujet, pour vous donner un maximum d’informations et faire tomber les préjugés.

La sécurité en Colombie en période de Covid-19

La quarantaine obligatoire en Colombie a duré du 24 mars jusqu'au 1er septembre 2020. Le gouvernement a déclaré l’état d’urgence quelques jours après les premiers cas recensés dans le pays pour plus de sécurité sanitaire.

Cela n'a pourtant pas empêcher la Colombie de se retrouver parmi les pays les plus touchés au monde : en 7ème position des pays les plus touchés en nombre de cas.

 

Imaginez donc près de 6 mois de confinement avec une activité quasi inexistante pour la majorité des entreprises, un système de protection social insuffisant et un niveau de vie moyen bas - le salaire mensuel minimum étant de 820 000 COP, soit 224€ - et vous aurez un peu une idée de la situation dans laquelle se retrouve la Colombie aujourd'hui.

 

Les premiers vols internationaux ont commencé à nouveau le 21 septembre. En revanche, il n’y a pas de vols prévus avec l’Europe pour le moment. L’état d’urgence est d'ailleurs effectif jusqu’au 30 novembre 2020.

 

Ne pas voyager en Colombie en ce moment est par conséquent la décision la plus raisonnable à prendre.

Le système de santé en Colombie n'est pas très efficace, les zones rurales n'ont pas les infrastructures nécessaires pour faire face au virus, nul doute qu'une augmentation plus importante des cas de Covid-19 pourrait être catastrophique.

 

De plus, la crise du Covid-19 n’a fait qu’exacerber la situation dans certaine régions et il y a désormais un manque de sécurité évident. Au Chocó par exemple, les groupes armés ont décidé de mettre en place leurs propres mesures de sécurité contre la propagation du virus et tuent ceux qu’ils jugent suspects d’en être porteurs.

De nombreuses associations et communautés ont alerté les instances internationales afin de tenter de mettre fin à cette violation des droits humains.

Medellín est-elle violente ?

Il semblerait que le fantôme de Pablo Escobar traîne encore sur la ville quand on écoute les commentaires des étrangers qui ne vivent pas en Colombie. Peut-être que la série Narcos n’a pas aidé… Pourtant, Pablo est mort il y a 27 ans et Medellín a beaucoup changé depuis.

Après avoir vécu 4 ans là-bas, je peux vous assurez qu'il ne s’est rien passé de négatif pour moi niveau sécurité !

 

Medellín est devenue une ville innovante avec beaucoup de restaurants super confortables, d'évènements trop cool, de concerts et de festivals en tout genre.

Comme dans toutes les villes du monde, il y a des quartiers sympa pour sortir et d’autres qu’il vaut mieux éviter le soir.

Je suis allée dans des comunas pendant la journée (les bidonvilles) sans me sentir en danger. La Comuna 13 est la plus connue d’entre elles, c’est l’un de mes spots préférés quand je montre la ville à un ami qui me rend visite.

 

Par contre, c’est sûr qu’il faut faire attention à ses affaires à El Centro (le centre-ville) car il y a énormément de monde et vous risquez plus facilement de vous faire voler.

Mais ne serait-ce pas la même chose quand vous allez en week-end à Barcelone ? Pourtant on ne m'a jamais demandé si je me sentais en sécurité en Espagne...

Les colombiens dansent la salsa avec la loi

 

Il est vrai qu’il y a souvent une frontière très étroite entre la légalité et l’illégalité en Colombie. Tout est plus souple en général, il y a moins de règles à respecter et toujours une manière de s'en sortir de façon arrangeante.

Pour autant, l'argent des drogues n'a jamais construit les infrastructures actuelles de la ville.

 

Le métro paraît neuf alors qu'il a plus de 20 ans. Aujourd'hui encore, il n'est pas juste un métro pour les paisas (les habitants de Medellín), il est un symbole de désenclavement et de progrès.

Il a effectivement été construit durant la période la plus violente de la ville. Toutes les infrastructures en général sont en excellent état puisqu'elles sont très respectées par les habitants.

De plus, la ville prend soin de construire des bibliothèques, des musées ou des rames de tramways dans les quartiers les plus pauvres pour permettre l’accès à la culture et l’éducation à tous.

Medellín
Comuna 13
Las escaleras de San Javier

Les statistiques ne confirment pas les préjugés

 

En 1991, Medellín connaissait un taux d’homicide de 375 pour 100 000 habitants. En 2015 ce chiffre est tombé à 25.9, soit le taux d’homicide le plus bas des 40 dernières années.

À titre d'exemple, le taux d’homicide était plus élevé à la Nouvelle-Orléans, aux États-Unis, en 2015. Pourtant, personne ne vous demande « vous n’avez pas peur de voyager là-bas ? » avant de partir en vacances à la Nouvelle-Orléans…

D’ailleurs, selon le site SafeAround, Medellín a un indice de sécurité de 52.3 sur 100, juste un petit peu moins que Marseille qui a 59.3. Je dis ça juste comme ça !!

Tourisme sexuel & drogues

Il est vrai que Medellín est de plus en plus touristique, et une partie des touristes vient pour se droguer et faire un maximum de rencontres d'un soir. Il suffit de sortir un samedi soir à Poblado pour s'en rendre compte.

Il va sans dire que vous prenez plus de risques de vous exposer à des situations potentiellement dangereuses dans ces conditions. De plus, ce qui peut apparaître comme une distraction inoffensive contribue en fait à la violence qui ravage les campagnes colombiennes. Des individus se battent et meurent pour obtenir le contrôle du commerce de la cocaïne. En acheter et en consommer est une façon de financer ce conflit.

dans les rues de Medellín

Je n’ai eu aucun problème en 4 ans passés à Medellín. En revanche, j’ai deux amis qui se sont faits droguer avec de la scopolamine.

C’est la drogue la plus flippante dont j’ai entendu parler : inodore, il suffit de la respirer pour se transformer en zombie. Vous restez conscient mais vous faites absolument tout ce qu'on vous demande.

Il suffit qu'on ouvre une carte de la ville devant vous pour vous demander le chemin, vous respirez cette poudre et boum ! Vous n'êtes plus maître de vous-mêmes.

Cela s’est passé en boîte de nuit, assez tard pour mes deux amis, donc un conseil : évitez de rester seul en club. Si vous êtes avec un groupe d’amis, il ne devrait y avoir aucun risque.

Medellín

Paradoxalement, on dirait qu’il y a moins de narcotrafiquants en Colombie car moins de violence apparente. Pourtant la surface des plantations de coca a progressé de 52% en 2016 par rapport à 2015.

Le Conseil de sécurité de l'ONU a donc décidé de créer une nouvelle mission en Colombie en 2016 pour faciliter la réintégration des rebelles de la Farc et favoriser le processus de paix.

Les Farc ont contrôlé pendant des décennies des zones dans lesquelles la culture de la coca était florissante. Les fermiers de ces régions sont censés avoir reçu des subventions pour se tourner vers d'autres cultures.

À voir d’ici quelques années si cela a eu des résultats positifs…

Puis-je voyager en sécurité dans le reste de la Colombie ?

La Colombie est devenue considérablement plus sûre aujourd'hui et de nombreux endroits qui étaient considérées comme des zones de non-droit sont désormais accessibles aux voyageurs.

Cependant, malgré l’accord de paix entre le gouvernement et les FARC en 2016, il reste des zones isolées de guérilla dans des secteurs reculés de Colombie.

 

Je vous recommande donc d'être prudent.e si vous vous écartez des sentiers battus (mieux vaut éviter de le faire par mesure de sécurité).

 

Dans la majeure partie de l’ouest du pays, les zones reculées aux frontières du Venezuela, du Panama et de l'Équateur et certaines parties de la région amazonienne, la sécurité reste problématique et les infrastructures touristiques sont tout simplement inexistantes pour l’instant.

 

Outre cela, la petite criminalité continue dans les grandes villes comme Bogotá, Calí et Pereira, donc restez vigilant.e.

Est-ce que je peux voyager seule en sécurité en Colombie ?

C’est vrai qu’en tant que femme on ne voyage pas pareil. Malheureusement on se sent plus facilement vulnérable et il faut se montrer d’autant plus vigilante.

Pour autant, si on fait preuve de bon sens, sans tomber dans la parano, en général tout se passe bien.

En tout cas, je n’ai jamais eu de problème de sécurité, et encore moins en Colombie.

Découvres
12 astuces qui
vont te donner
le courage
& la confiance nécessaire pour
partir à l'aventure.

Découvres 12 astuces qui vont te donner
le courage & la confiance nécessaire
pour partir à l'aventure.

J’emporte mon ordinateur avec moi dans mon sac pour aller travailler dans des cafés de temps en temps, je marche seule la nuit dans mon quartier, j’ai mon téléphone à la main pendant la journée dehors, etc.

Ce ne sont pas des choses que je recommanderais à n’importe qui. Je suis brune, petite et je me débrouille pas mal en espagnol, donc les gens pensent que je viens du coin.

Mais c’est quand même pour vous montrer que je vis à Medellín comme je pourrais vivre à Paris. Je n’ai pas pris d’autres habitudes par mesure de précautions. Évitez quand même le téléphone dans la rue si vous êtes grande et blonde ! 😉

 

Il est clair que cela aide de savoir parler espagnol correctement. Ça permet aussi d'avoir des discussions super intéressantes avec les chauffeurs de taxi notamment.

Certains m’ont parlé de la ville à l’époque de Pablo Escobar, c’était super intéressant. Par contre, j’attends toujours que ça soit eux qui ouvrent la conversation. Je ne veux pas parler d’un sujet délicat sans y être invitée pour éviter de vexer quelqu’un sans le vouloir.

dans les rues de Medellín

Quelques conseils pour se sentir toujours en sécurité en Colombie

Il y a une expression ici qui dit « No dar papaya », c’est-à-dire ne montrez pas toutes vos richesses sinon vous risquez d’attirer l’attention et de vous faire voler.

Évitez donc les bijoux trop voyants, les appareils photos autour du coup ou les looks trop extravagants dans le centre-ville.

 

Habillez-vous comme les locaux : baskets/jean et vous avez l’uniforme du parfait colombien.

Enfin une chose est sûre : évitez les claquettes ! Les sandales c’est très bien. Les baskets c'est encore mieux.

 

N’allez pas à pied dans un quartier que vous ne connaissez pas la nuit. En règle générale, soyez particulièrement vigilant.e après la tombée de la nuit.

 

Commandez un taxi via l’application Cabify ou Beat plutôt que d'en interpeller un dans la rue la nuit.

 

Ne sortez pas seul.e dans un club, restez en groupe pour éviter d’attirer l’attention. Et gardez un œil sur votre boisson.

 

Si on essaye de vous voler votre téléphone ou autre chose dans la rue, ne résistez pas. Svp, souvenez-vous que certaines personnes qui volent ici n’ont rien à perdre et n’ont pas peur. Vous risquez de perdre beaucoup plus qu’eux dans la bataille.

Enfin, souvenez-vous enfin que le danger peut arriver partout. Mieux vaut voir le monde avec un esprit ouvert, tout en prenant des précautions et en étant conscient.e de ce qui nous entoure plutôt que de vivre dans la peur. Que ça soit à Medellín ou bien en France d’ailleurs.

4 commentaires

  1. Ali sur 13 février 2019 à 11:11

    J’y suis moi même allé plusieurs fois, que ce soit à Cartagena Barranquilla ou Medellín (où je compte m’y installer d’ailleurs) mais je suis vraiment tombé amoureux de cette ville qui est magique après comme tu dis faut faire attention comme en France d’ailleurs u beaucoup de misères arrivent aux touristes.

  2. Clara sur 13 mai 2018 à 5:57

    Bonjour
    Je vais bientôt partir en Colombie pour un programme étudiant à l’étranger, j’apprécie beaucoup que tu parles ainsi en donnant ton point de vue sur un pays qui souffre encore malheureusement de gros clichés.
    Merci de nous faire partager tes « aventures »

  3. Laura Reyes sur 1 mai 2018 à 10:22

    Hola, soy una Bogotana que se encuentra viviendo la experiencia de estudiante en Francia y que termine explorando tu página buscando información para una exposición que debo realizar, cómo examen final en mi curso de la lengua francesa. Estaba tratando de leer un poco los puntos de vista de franceses que han visitado Colombia y así poder hacer un paralelo entre lo que la gente ha creado como imagen de Colombia por esas series de Netflix que lo único que hacen es dañar la imagen de mi país y lo cual me motivo a tratar de mostrar realmente que se encuentra en mi país ( que somos más que drogas y muertes)

    Me encanto en general tu blog y sobre todo súper buenos los comentarios, me encanta que tienes un punto de vista neutral y tu espiritú abierto permite ver las cosas, como cualquier colombiano podría explicarlo; me gusta mucho que de un lado muestras la realidad que se vive y la de otra parte destruyes los clichés que se manejan en cuanto al tema de seguridad ( el cual se encuentra en la mayoría de países, así sea aquí en Europa existe casi que las mismas inseguridades ) sólo es cuestión de prestar atención a lo que haces.

    Te felicitó un excelente trabajo.

    • Ma Maison sur le Dos sur 2 mai 2018 à 2:15

      Muchísimas gracias Laura por tu comentario! Tu opinion tiene mucho valor para mi.
      Cuidate y disfruta de Francia.

Laissez un commentaire





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Faire défiler vers le haut