Un week-end à San Andrés

SAN ANDRÉS & LA MER DES 7 COULEURS

Je n’avais jamais entendu parlé de ce petit coin de paradis avant d’arriver en Colombie. Faites attention à vos yeux, les images qui suivent contiennent beaucoup, BEAUCOUP, de bleu…

La Colombie version jamaïcaine

San Andrés est une île à 800km au nord-ouest du continent. Techniquement, elle est plus proche du Nicaragua que de la Colombie. Et une fois arrivé là-bas, on se croit plus en Jamaïque... C’est vraiment une combinaison déroutante !

Les habitants de San Andrés parlent 3 langues : l’anglais, l’espagnol et le créole. On entend à longueur de journée « Hola man ! » et on croise des rastas à tous les coins de rue. C’est très peace là-bas, les rues sont hyper colorées, tout comme la manière dont s’habillent les gens. Du rouge, du jaune et du vert partout ! Du reggae, des palmiers, une odeur d’herbe brulée... Je ne m’attendais pas à être autant dépaysée !

Même si San Andrés est une destination touristique, l’île a su garder son aspect brut. Et en parlant avec les locaux, on se rend compte qu’ils ne se sentent pas vraiment colombiens, c’est vraiment très intéressant d’essayer de comprendre quelle est leur identité insulaire.

ce dégradé de bleu...
Un petit Coco Loco ???
l'île de San Andrés
dans les rues de San Andrés

Que faire à San Andrés ?

Sauter à l’eau !!!! Voyons !

Vous pouvez commencer par faire le tour de l’île en scooter. Rien de plus simple, il suffit de demander à quelqu’un dans la rue. Ça coûte rien du tout et surtout on se sent super libre les cheveux au vent (oui, personne ne porte de casque là-bas). On peut voir des supers paysages, tout cela avec les orteils à l’air ! Pensez à vous arrêtez à l’église, vous pourrez monter jusqu’au clocher et voir les couleurs incroyables de l’archipel. Ceux qui ont le vertige peuvent s’abstenir de monter car c’est à l’arrache complet, aucune mesure de sécurité haha !

Ensuite vous pouvez aller faire quelques sauts depuis le plongeoir de Morgan’s Jump. L’entrée est à 4 000 pesos. Apparemment il y a un autre plongeoir gratuit dans le coin, mais il est dangereux et vous risquez de vous aplatir contre des rochers. J’ai préféré payer mes 4000 petits pesos… Et je ne regrette pas, je suis restée des heures à sauter à l'eau ! Il y a pas mal de monde, mais c’est vraiment sympa. Genre le plongeoir m’a fait quand même poussé un petit cri à chaque fois que je sautais. Il est plus haut qu’il n’y paraît. Et il y a un toboggan plutôt cool aussi. Les poissons ont la dalle, ils viennent te choper les orteils au cas où t’aurait pas du pain à leur donner (merci tourisme de masse !!). Par contre quand j’y suis allée, il y avait pleins de bébé poissons morts, et ça c’était vraiment triste !

Vous pouvez voir el hoyo Soplador (ou blow hole). C’est une formation rocheuse sous terraine où la mer s’engouffre et, avec le mouvement des vagues, c’est comme si il y avait un geyser d’eau qui soufflait depuis le sol, entre les rochers.
Quand j’y suis allée, les vagues n’étaient pas assez fortes pour voir ce phénomène, par contre j’ai pu plonger dans un trou parmi les rochers, nager dans une cave et remonter à la surface quelques mètres plus haut par un autre trou. Très drôle, mais un peu casse-cou... En tout cas, ça nous a bien fait rigoler !

Découvres
12 astuces qui
vont te donner
le courage
& la confiance nécessaire pour
partir à l'aventure.

Découvres 12 astuces qui vont te donner
le courage & la confiance nécessaire
pour partir à l'aventure.

Donc on s’est retrouvé à changer nos plans et aller à Mambo Beach en bus, une plage très propre avec des transats, des bars jouant de la bachata et des hôtels. C’était pas mal, l’eau y est incroyable et c’est super sûr, mais il y a beaucoup d’enfant dans la mer et je crois surtout que j’ai été vexée par la serveuse qui m’a dit que je ne pouvais m’allonger sur le sable, qu’il fallait que j’utilise le transat uniquement… Moi j’aime bien avoir du sable dans les cheveux (et dans la bouche) quand je vais à la plage !

Le lendemain on a donc changé de tactique en décidant de se rendre plus loin. C’est toute une expédition du coup quand on doit se déplacer en bus… On a dû attendre près d’une heure au terminal, puis une autre petite heure dans le bus. Mais ça valait vraiment le coup.

Nous avons débarqué à West Point et découvert la plage Forti. On n’était vraiment pas nombreux sur cette plage et il y avait plus de locaux que de touristes. Il y avait quelques pêcheurs qui faisaient sécher leurs filets. Ça paraissait tellement plus authentique que la première plage sur laquelle nous avons atterri.

Si vous avez une voiture, voici les endroits vraiment cools où vous pouvez vous rendre (c’est ma pote Daphne dont la famille habite à Curaçao qui les recommande) :

l'eau transparente de San Andrés
Le plongeoir de Morgan's Jump-san-andres-colombie
nager avec les poissons à San Andrés

Et bien évidement, il faut aller sur les îles voisines quand on est à San Andrés !

Les plus connues sont Johnny Cay et El Acuario. Pour 50000 pesos vous partez tout l’après-midi en bateau à explorer les fonds marins de ces ilots. Si vous êtes bon en négociation, vous pouvez même vous en tirer pour 30000 pesos !

Les Caraïbes colombiennes

Les Caraïbes bébé !

El Acuario va vous faire rêver. L’eau est transparente, chaude et remplie de poissons multicolores. Vous allez vous sentir comme dans votre bain, mais en mieux !

Arrivée là-bas, 2 jeunes hommes nous proposent de nous prêter leur masque et de nous montrer des poissons. « Vous avez dit poissons ? Oui j’arrive ! »
Les habitants de San Andrés sont hyper sympas mais il faut quand même avouer qu’ils sont très séducteurs. Tous les prétextes sont bons pour venir te parler et essayer d’avoir ton numéro ! Toujours est-il que grâce à eux j’ai vu des langoustes, des murènes, des poissons multicolores et même une raie ! C’était magnifique.

On peut atteindre une autre petite île à pied depuis Acuario où il n’y a rien d’autre à faire que boire une bière, les pieds dans l’eau. C’est vrai qu’il y a un peu trop de touristes, mais c’est quand même chouette ! Et c’est là qu’on se rend bien compte des 7 couleurs de la mer de San Andrés.

Bon, la plage du centre ville (playa principal) au nord de l’île est déjà très belle. Vous pouvez y passer un après-midi tranquille sans culpabiliser. Voire même deux après-midis… ^^ En plus il y a un glacier délicieux sur la place principale à seulement 2 min… Difficile de ne pas succomber !

l'eau transparente de San Andrés
Un week-end à San Andrés

Pour info, il y a une taxe à payer à l’arrivée à l'aéroport de 100 000 pesos. La navette aéroport/centre-ville en taxi est à 15 000 pesos.

Les prix sur l’île sont un peu plus élevés que sur le continent colombien, surtout l’hébergement.
Bon au final, j’ai réussi à m’en sortir pour pas trop cher en dormant dans un hôtel (pas top donc je vous le recommande pas) dans le quartier Los Almendros. C’est près du port mais c’est très calme la nuit. En plus c’est assez près de l’aéroport et à seulement 15 min à pied du centre-ville. Je vous recommande ce coin de l'île pour trouver votre hébergement !

4 Comments

  1. Jeremy Globe-trotter on 13 April 2019 at 4:31 am

    Nous venons de passer quelques jours sur cette île en famille… quelle déception et surtout quel gâchis ! Comment peut on faire de ce paradis une telle désolation ! Certes tout ce qui est décrit est assez fidèle (soleil, belles plages, ambiance “jamaïcaine”..) mais à quelques mètres de cette atmosphère idilique des décharges à ciel ouvert, déchets en tout genre, carcasses de voitures, plastiques sous toutes ses formes…bref une véritable misère écologique et je pèse mes mots. Il faut s’éloigner de la zone la plus urbaine de l’île pour commencer à “respirer” et prendre un peu de plaisir…
    Que font les autorités de cette fameuses taxe d’entrée pour préserver ce bijou ?
    Je passe le touriste business ou tout est bon pour faire du fric…
    L’homme dans toute sa splendeur et sa contradiction.

    • Ma Maison sur le Dos on 15 April 2019 at 6:27 pm

      Ah bah ce serait idéal sur l’argent allait dans la preservation des lieux ! Mais on est en Colombie…

  2. Grog on 16 November 2017 at 12:23 am

    Merci pour ces infos on a prévus d aller passer Noël sur ces îles mais impossible de trouver des logements a des prix abordables. Peux tu me donner quand même ton hôtel même si tu ne le recommande pas.

    • Ma Maison sur le Dos on 30 November 2017 at 4:09 pm

      Ça s’appelle Posada Stingray. C’est fou que tu ne trouves rien d’abordable. Je te souhaites de bonnes vacances et tiens moi au courant !

Leave a Comment





This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.