Powered by ZigaForm version 4.0 Skip to content
l'océan rien que pour nous en Australie

PASSER UN NOËL AU SOLEIL

Noël est généralement synonyme de foie gras, températures négatives et gros pull en laine. On attend la neige avec impatience et on redoute les kilos en trop. Et pourquoi ne pas changer de décor pour une fois ???

Un Noël sur la plage

Il y a quelques années, je suis partie vivre en Australie avec un PVT (Permis Vacances Travail). Je n’avais pas spécialement choisi de passer Noël loin de ma famille, mais je partais à l’autre bout du monde pendant un an et avec très peu d’économies alors ça faisait partie du deal !

Passer Noël dans l’hémisphère sud n’est pas si déconcertant que ça. Pour être honnête, j’appréhendais de me retrouver loin de ma famille pour les fêtes de fin d’année et que cela me rende triste. Mais il y a bien une chose que j’ai appris en voyageant : on ne se retrouve jamais tout seul ! Au final je ne réalisais pas vraiment que c’était Noël. Il faisait chaud, j’allais à la plage et j’étais de bonne humeur. La seule chose qui me rappelait qu’on était bien en période de fêtes de fin d’année c’était les décorations à l’extérieur : plutôt drôle de voir un sapin de Noël dans les rues de Melbourne

le sapin de Noël à Melbourne

En résumé, pas de coup de blues parce que je suis loin de ma famille. Surtout que je m’étais crée une nouvelle famille : mes colocataires !

Je vivais dans une maison avec 15 autres personnes. Oui, Oui ! Vous avez bien lu ! 16 jeunes entre 20 et 30 ans à vivre sous le même toit ! C’était pire que l’auberge espagnole, c’était juste un gros bordel ! Parce qu’il suffisait qu’on invite les potes, et notre salon se transformait en dancefloor… Soirée improvisée, même un lundi soir… Les courses de caddy dans le jardin, les vers dans les casseroles qui traînent, les canettes de bière sur le sol de la cuisine…

Découvres
12 astuces qui
vont te donner
le courage
& la confiance nécessaire pour
partir à l'aventure.

Découvres 12 astuces qui vont te donner
le courage & la confiance nécessaire
pour partir à l'aventure.

C’était pas la solution d’hébergement la plus reposante qui existe, je vous l’accorde, mais si c’était à refaire, je signe à nouveau sans hésitation ! J’y ai passé de super bons moments, je me suis fait des amis incroyables, et j’ai beaucoup appris sur moi-même. En plus, si tu vis avec 15 personnes, ça veut dire que dans le tas, y en a au moins 2 ou 3 qui sont super contents de te voir. Tu as toujours un accueil chaleureux quand tu rentres du travail, toujours quelqu’un avec qui parler (normal, je partageais ma chambre avec 2 autres personnes), quelqu’un qui ouvre la porte pour te dire bonne nuit. On prenait soin les uns des autres. Cette collocation a vraiment été une jolie parenthèse dans ma vie.

Quand je suis rentrée du travail le 24 décembre, mes collocs m’ont accueillis avec un super repas de Noël. Quand je vous disais que je me faisais chouchouter ! Ils avaient passé la journée à cuisiner et avaient concocté des petits plats allemands. J’y ai mis ma petite touche française en faisant des crêpes pour le dessert.C’est çal’avantage de fêter Noël à l’étranger, on peut manger uniquement ce qu’on aime

Le 25 décembre, pas de bûche de Noël ! Direction la plage pour un barbecue géant ! Si vous aimez le barbecue, vous serez au paradis en Australie. Il y en a partout, sur toutes les aires de repos, les parcs etc… C’est une institution de se faire un barbie comme le disent les australiens ! Moi je ne suis pas particulièrement fan mais par contre j’ai adoré avoir les pieds dans le sable un jour de Noël ! J’ai même fini dans la mer toute habillée. De super souvenirs !

Noël sur la plage en Australie

Un Noël dans les Andes

Changement de décor, cette fois-ci je me suis retrouvée dans les montagnes du Venezuela.

Partie vivre en Argentine avec le PVT à nouveau (et oui, j’en suis accroc…), je suis devenue amie avec Frayinma qui m’a invitée à fêter Noël chez elle avec sa famille, au Venezuela. J’étais trop contente et j’ai bien sûr accepté. J’en ai d’aillurs profité pour faire un voyage en sac à dos au Venezuela pendant un mois.

Me voici donc un 25 décembre dans un petit village perdu dans les montagnes du Venezuela, à danser sur du merengue avec les tontons de ma copine.

Pour être tout à fait honnête, le fois gras m’a un peu manqué… Au Venezuela, je me suis goinfrée d’hallacas presque jusqu’à en devenir malade !

Encore une fois, ce Noël loin de la France a été une très belle expérience. J’ai été accueillie à bras ouverts par une famille nombreuse et chaleureuse. Le jour de Noël, tout le monde s’est réuni dans la ferme du grand-père, en haut dans la montagne. On a joué à des jeux et on s’est tous offert des cadeaux. Moi j’ai reçu mon cadeau de la part du grand-père : un cadre signé par la famille avec la photo de son village « en recuerdo de mi visita a Venezuela ». Le plus beau des cadeaux ! Cela m’a beaucoup ému !!

Vivre à l’étranger

Je ne décide pas forcément de passer Noël à l’étranger, mais cela coïncide avec la manière dont je voyage. J’aime voyager, mais j’aime aussi prendre mon temps. Je préfère donc vivre à l’étranger plutôt que d’y passer 15 jours express. Je pars toujours avec le prétexte de vouloir apprendre une langue étrangère, mais en fait j’adore m’immerger dans une nouvelle culture, me retrouver complètement perdue et devoir recommencer tout à zéro. J’ai l’impression que c’est comme ça que je deviens plus forte.

Et puis, tout compte fait, le fait d’être à l’étranger pendant les fêtes de Noël ne m’a jamais posé de problème. J’ai toujours été bien entourée, j’ai trop manger et j’ai même réussi à avoir des cadeaux… Un Noël comme tous les autres au final !

Peu importe où on est pour Noël, l’important c’est de partager un bon moment avec des personnes que l’on aime !

Bien sûr je pense fort à ma famille le soir du réveillon et j’aimerais qu’ils soient avec moi. Mais chaque moment passé à voyager et à découvrir me fait grandir. Moi qui suis toute petite, forcément je suis addict à ce genre de sensations ! J’ai l’impression que je me nourris des rencontres que je fais sur la route.

Par exemple, en Australie, j’ai rencontré Laëtitia par hasard pendant une visite d’appartement miteux. Laëtitia fait partie de ces personnes qui donnent le sourire. Toute frêle, cette fille a pourtant fait le tour du monde. Son ambivalence est touchante : elle paraît fragile de prime abord, et pourtant elle est très forte et aucun obstacle ne peut l’arrêter ! Elle repousse ses limites chaque jour un peu plus. C’est la personne la plus généreuse que je connaisse, à toujours penser aux autres avant de penser à elle. Passionnée, rayonnante, c’est une de mes plus belles rencontres de voyage. C’est en tout cas ce genre de rencontre qui me donne envie de mettre ma maison sur le dos à chaque fois !

le coucher du soleil à Melbourne

Au moment où j’écris ces lignes, je suis en train de faire mes valises pour passer Noël aux Philippines

J’ai hâte de voir ce qui m’attend cette fois-ci. J’ai déjà le sourire…

Publié le

15 décembre 2014

13 commentaires

  1. Gaël Blog voyage en poésie sur 30 juin 2015 à 5:53

    Moi c’était en décembre 2013 le Noël aux Philippines! J’ai adoré, j’étais sur une petite île paumée…
    J’espère que toi aussi tu as eu un Noël des plus fun 🙂
    Gaël

  2. […] vous comptez voyager dans toute l’Australie et parcourir tout le pays pendant plusieurs mois, vous pouvez envisager d’acheter un […]

  3. Vadrouille sur 17 février 2015 à 7:43

    J’ai passé un Noël au Brésil, sur une petite terrasse avec vue sur la baie de Rio et un autre (le dernier) en Nouvelle-Zélande…et bien ça m’a fait complètement oublier le foie gras et le noël « froid » ne m’a pas manqué ! Comme tu dis, Noël au soleil, bizarrement, ça peut être assez naturel.

  4. LadyMilonguera sur 26 janvier 2015 à 1:08

    Un Noël à la plage, c’est quand même particulier je trouve… Je préfère la neige…

  5. VoyageHouse sur 4 janvier 2015 à 7:49

    Super Article, j’aimerai beaucoup partir en PVT quelques temps, passer Noël sous le soleil doit être une choses vraiment sympa. Nous avons souvent l’habitude de passer les fêtes dans le froid et parfois sous la neige. L’Australie me fait vraiment rêver.

    • Amélie sur 5 janvier 2015 à 12:19

      Un PVT en Australie en prévision donc? Fonces!!!!! N’hésites pas! 🙂

  6. une Bordelaise à Paris sur 22 décembre 2014 à 1:26

    J’avoue que je reste très attachée au Noël en famille. Par contre, le soleil en hiver, je suis archi-fan ! Fin janvier, nous partons passer un peu plus de 2 semaines en Malaisie. Et il me tarde d’enlever mon manteau 🙂

    • Amélie sur 26 décembre 2014 à 11:59

      Je comprends. J’ai eu la chance de me toujours me retrouver avec des personnes qui m’ont accueilli comme leur propre famille à chaque fois, c’est pour ça que ça ne m’a pas posé problème jusque là!
      La Malaisie: génial!!! Vous allez où exactement?

  7. Mike@VDN sur 15 décembre 2014 à 6:07

    Salut,

    Moi, y’a 2 ans, c’était à Mazunte, une petite station au Mexique, que j’avais passé Noël. Noël en tongs, à manger un ceviche de ouf, puis le lendemain à faire un footing torse-poil sur la plage : je dis YEAH.

    A+

    • Amélie sur 15 décembre 2014 à 8:19

      Miam! Le ceviche!!! Et le Noël en tongs j’adoooore!
      Beau programme! 😉

  8. Daniel sur 15 décembre 2014 à 7:21

    J’ai toujours rêvé de faire Noël au soleil mais j’ai toujours tendance à choisir des destinations froides, il va falloir que je change un peu mes habitudes 🙂

    • Amélie sur 15 décembre 2014 à 7:37

      Ah oui! Ca change et ça fait du bien!
      Et tu fêtes Noël où cette année Daniel?

  9. […] n’est pas la première fois que je passe Noël sous le soleil, mais c’est bien la première fois que je le passe avec une famille aussi nombreuse ! On était […]

Laissez un commentaire





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Scroll To Top