Un Noël au Venezuela

Un Noël au Venezuela

UN NOËL AU VENEZUELA

Un soleil éclatant, des bananiers dans le jardin, un air de merengue dehors
et du rhum qui coule à flot… Pas de doute, je fête Noël au Venezuela !!

Bienvenidos a Zea

Zea est un petit village perdu dans les Andes, dans le Nord-Ouest du Venezuela.

Proche de la frontière avec la Colombie, Zea n’attire pas vraiment les touristes… C’est vrai qu’il n’y a rien à faire là-bas, à part profiter du temps qui passe. Et j’adore ça !!!

J’y suis allée parce que j’étais invitée à fêter Noël chez la famille de mon amie vénézuélienne.

Près de10 000 personnes habitent à Zea, et à ma grande surprise il y a beaucoup de jeunes ! L’activité principale reste l’agriculture (plantations de bananes, de café et vaches nous entouraient) et Merida se trouve seulement à 1h30 de route.

Merida est une ville étudiante et c’est la destination parfaite pour les touristes en manque d’adrénaline. De belles randonnées vers les cimes enneigées du pays vous attendent. Quoi ! Il y a de la neige au Venezuela !?! Et oui !!!

Vous pouvez aussi faire du parapente. Je n’ai malheureusement pas eu l’occasion d’en faire dans les montages de Merida, mais je me suis bien rattrapée dans la savane près de la forêt amazonienne ! Merida a malheureusement fait parlé d’elle dans la presse internationale ces derniers mois à cause des tragiques évènements liés aux manifestations contre le gouvernement en début d’année 2014.

voyager au Venezuela à Noël
le perroquet de la maison - Venezuela
une soirée dans les montagnes andines, Venezuela

Moi j’étais au Venezuela juste avant les manifestations, bien tranquille dans mon petit village andin.

Il y avait les poules dans le jardin qui nous réveillaient à l’aube en caquetant juste sous nos fenêtres, et même souvent en plein milieu de la nuit (qu’est ce que c’est con une poule !!). On mangeait les mandarines directement dans l’arbre du jardin, et souvent je me faisais avoir parce que la mandarine était toute belle mais n’avait pas fini de mûrir et elle était aussi acide qu’un citron. Alors, pour ne pas être impolie et ne pas gâcher la nourriture, je continuais à manger mon citron-mutant, la larme à l’œil… Et puis on montait dans les fermes des montagnes, à l’arrière des camionnettes, dans le coffre, en se cramponnant à ce qu’on pouvait parce que ça secoue les chemins de terre ! J’ai adoré ces excursions improvisées à l’air libre !

un bananier dans le jardin - Venezuela
une ferme dans les Andes - Venezuela
les mandarines du jardin - Venezuela

Un Noël au Venezuela : la famille, les amis

Ce n’est pas la première fois que je passe Noël sous le soleil, mais c’est bien la première fois que je le passe avec une famille aussi nombreuse ! On était 38 en tout (Oui, oui ! J’ai compté !!).

En même temps, ça va vite : ils ont tous minimum 4 enfants par famille, alors quand ils se rassemblent pour un dîner, ça fait du monde à table !!!! D’ailleurs, il n’y avait pas de table, juste des chaises en cercle dans une grande cour dans la maison du grand-père où tout le monde se retrouvait. Comme çà on pouvait parler à tout le monde, et surtout il y avait de la place an centre pour danser…

Ah oui, parce qu’à chaque fête de famille, tout le monde danse au Venezuela ! Merengue, salsa et reggaeton se mélangent. Et comme pour faire mes preuves, j’ai été invitée à danser au milieu du cercle devant tout le monde. Les tontons, les cousins, tout le monde s’en donnait à cœur joie pour me faire tourner dans tous les sens sur des airs de musique traditionnelle. C’était vraiment très drôle. Heureusement que j’avais quelques bases en salsa quand même… Intégration dans la famille réussie !

Noël au Venezuela, comme dans beaucoup de pays, est synonyme de festin. Toute la famille se met à la cuisine pour concocter les petits plats du réveillon, et au Venezuela, la spécialité c’est l’hallaca. Ce sont des galettes de semoule de maïs fourrées au ragoût de viande et de légumes, le tout enveloppé dans une feuille de bananier plantin. On plonge la préparation dans l’eau bouillante et la galette en ressort avec un léger goût de banane. Ce plat se mange exclusivement à Noël donc toute la famille met la main à la pâte et en prépare beaucoup plus qu’il n’en faut. Perso, je me suis gavée d’hallaca et je suis pas sûre de pouvoir en remanger un jour…. Au Venezuela, il n’y a pas de Noël sans hallaca !

Après le repas, on a rejoint le reste de la famille pour danser et faire des jeux tous ensemble. C’est là que j’ai rencontré Antonella. Antonella, c’est la petite dernière de la famille. Toute timide, elle se cachait et ne voulait pas me parler. Jusqu’au moment où sa tante lui a demandé de me montrer à quel point elle savait bien poser comme un mannequin. Et là, transformation ! La petite fille timide m’a montré toutes ses plus belles poses, elle ne s’arrêtait plus et avait un sourire radieux. Elle se prenait tellement au jeu que j’ai eu le temps de figer l’instant avec mon appareil photo. Ce n’est pas pour rien que le Venezuela est connu pour ces concours de Miss Beauté. Dès le plus jeune âge, on leur apprend à poser devant un appareil photo ! Antonella : future Miss Venezuela !!

Antonella, future Miss Venezuela

Et juste après notre séance photo improvisée, on a pu assister au feu d’artifice du village depuis les hauteurs de la montagne, dans le jardin. Parfait timing !

La Rumba à la Vénézuelienne

Quand tu penses que la fête est finie au Venezuela, elle continue !

Pour moi le feu d’artifice sonnait la fin des festivités. En fait ce n’était que le début… Tous les  jeunes sont descendus dans le village et là j’ai pu assister à la plus grande de mes hantises : un rassemblement tuning !

Sans rigoler, les plus belles voitures du coin étaient rassemblées sur la place du village, le coffre ouvert, la sono à fond. C’était horrible. On entendait plus rien tellement toutes les musiques se mélangeaient. Juste un gros brouhaha de basses, et tout le monde dansait. Pour être honnête, j’ai essayé, je suis restée plus d’une heure à essayer de rentrer dans le jeu, à m’intégrer, mais là mes angoisses ont repris le dessus. DU TUNING MERDE !

Par contre je n’avais jamais vu autant de jeunes dans un village. Et ils s’étaient mis sur leur 31. Hauts talons et petites robes, attention ! Ils faisaient le tour de la place du village pour se montrer en voiture. C’était trop drôle, quand on sait qu’on fait le tour du village à pied en 5 minutes chrono…

Donc voilà, pour Noël, au Venezuela, on danse jusqu’à 7h du matin…

Et qu’en est-il du réveillon de Premier de l’An ?

Et bien c’est plus ou moins le même scénario, sauf qu’en plus il y avait un bal avec un groupe de merengue local sur la place du village. Donc les jeunes et leurs familles étaient dehors, sur la place du village à danser tous ensemble. C’était vraiment une super ambiance, et j’ai préféré danser avec les tontons plutôt que de m’approcher des sonos folles. Parce que les voitures tunées étaient quand même de sortie !

Boire du rhum était devenu obligatoire ! Ok, il est super bon là-bas. Ambré, il se boit seul avec des glaçons comme du petit lait. Mais quand même, j’en pouvais plus du rhum moi ! J’avais besoin d’eau ! Alors, pour ne vexer personne, je suis allée acheter ma bouteille d’eau au supermarché discretos ! Et je faisais semblant de boire mon verre de rhum pour éviter qu’on me le remplisse davantage.De la folie…

Noël  au Venezuela est un vrai moment de partage en famille. Les amis sont accueillis dans la famille très chaleureusement. Ces personnes chez qui j’ai passé Noël m’ont dit au moment de leur dire au revoir que je faisais partie de leur famille maintenant et que je revenais quand je voulais les voir, que j’aurais toujours un toit au Venezuela. Les adieux étaient émouvants et ces personnes m’ont beaucoup émues. L’un d’entre eux m’a dit une phrase qui résonne encore « Tu sais, on a pas grand chose ici. Mais de l’amour, çà, on en plein ! » C’est bien vrai…

passer un Noël au Venezuela
Zea - Venezuela

En tout cas, ce Noël à danser sur du merengue, je ne l’oublierai pas !

Vous avez aimé ce voyage ? Partagez-le !

12 Comments

  1. […] plus, c’est à ce moment-là que je suis partie en vacances au Venezuela où je n’ai mangé que de la viande, pas de légumes ni de fruits pendant des jours. Résultat : […]

  2. […] philippins sont extrêmement croyants. Je n’ai pas fait de bisous à bébé Jésus comme au Venezuela, mais je suis allée à l’église et j’ai fait semblant de prier avant chaque repas… Les […]

  3. […] puis, tout compte fait, le fait d’être à l’étranger pendant les fêtes de Noël ne m’a jamais posé de problème. J’ai toujours été bien entourée, j’ai trop manger et […]

  4. […] jamais pensé faire dans ma vie… Il semblerait pourtant que ça soit la façon la plus simple de voyager au Venezuela. Au programme, plages, piscines et spectacle ridicule avec froufrous et paillettes. Bon au final, […]

  5. Mais que se passe-t-il au Venezuela? on 23 February 2015 at 8:30 am

    […] j’étais allée  en voyage au Venezuela 15 jours plus tard, je me serais retrouvée en plein milieu de ces manifestations… Rien que […]

  6. LadyMilonguera on 27 January 2015 at 12:13 pm

    Très jolies photos… vraiment !

    • Amélie on 27 January 2015 at 12:19 pm

      Merci!!! 🙂

  7. LaRoux on 26 December 2014 at 5:27 pm

    je découvre ton blog, très chouette découverte en cette fin d’année 🙂
    Joyeuses fêtes
    x

    • Amélie on 26 December 2014 at 11:56 pm

      Merci Amélie!
      J’ai beaucoup aimé ton article sur le street art #2! Super intéressant!!!
      Bonne fêtes à toi aussi! 🙂

  8. Voyage au Venezuela: que faire en vacances? on 15 December 2014 at 6:09 am

    […] générosité des vénézuéliens et leur bonne humeur malgré les problèmes du quotidien ( et croyez-moi, ils sont nombreux ) […]

  9. Pauline M on 7 December 2014 at 6:41 am

    Génial ton article. Quelle chance d’avoir une si grande famille. Ca doit changer de passer noel au soleil! Et le paysage a l’air magnifique!
    Bisous!
    http://paulineml.blogspot.fr/

    • Amélie on 7 December 2014 at 6:48 am

      Merci Pauline!
      Oui c’est sûr que c’est un Noël différent sous le soleil…
      C’était vraiment un super moment partagé avec cette grande famille. Ils sont tellement accueillants!
      A bientôt 😉

Leave a Comment





This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.