Voyager au Venezuela : toute une Aventure !

des vacances au Venezuela

VOYAGER AU VENEZUELA : TOUTE UNE AVENTURE !

Le Venezuela n’est pas une destination touristique en vogue. Beaucoup de personnes
voyagent dans toute l’Amérique du Sud mais évitent ce pays. Il n’en fallait pas
plus pour me donner envie d’aller voir comment la vie est là-bas !

Que faire au Venezuela ?

Avec ses 912 000 m², soit une fois et demie la superficie de la France, ce petit pays fascine par la variété de ses paysages. Entourée de la Colombie, du Brésil et de la Guyane, ses plages donnent sur la mer des Caraïbes. Si vous décidez de visiter le Venezuela, vous avez donc un large choix d’activités qui s’offrent à vous.

Vous pouvez lézarder sur les plages paradisiaques des Caraïbes, tout en mangeant du poisson et des fruits de mer fraichement pêchés avec un verre de rhum local.

Les plages sont facilement accessibles depuis Caracas. A seulement deux heures de route de la capitale, vous pouvez changer totalement de décor et avoir l’impression d’être au paradis car les plages des Caraïbes, il faut le reconnaître, sont délicieuses !

Je vous conseille de vous éloigner un peu de la capitale en revanche et d’aller à Chichiriviche, sur la côte ouest du pays. J’ai adoré pouvoir prendre une petite barque et me rendre sur différentes îles toutes aussi idylliques les unes que les autres. J’en ai profité aussi pour aller à Coro voir le désert. Et oui, il y aussi un désert au Venezuela…

les plages du Venezuela, les Caraïbes
les îles du Venezuela
le desert de Como, au Venezuela

Vous pouvez admirer les cimes enneigées des Andes. Ca ne correspond pas tout à fait à l’image que l’on se fait du Venezuela, et pourtant il y a bien de la neige ! Enfin, un peu… Rendez-vous à Merida, la capitale des sports d’aventure. Vous pourrez y faire notamment du trekking, du rafting et surtout du parapente.

J’ai trouvé cette ville de montagne très agréable à visiter et j’ai regretté de ne pas y être restée plus longtemps. L’air est frais et vivifiant et le marché est pittoresque. On peut notamment y boire la boisson du gladiateur, soit tout un tas de fruits mixés ensemble avec, accrochez-vous bien, un œil de bœuf coupé en deux ! J’ai failli en boire, mais quand j’ai vu la préparation devant moi et l’ingrédient final, j’en ai eu la nausée…

une soirée dans les montagnes andines, Venezuela
perdue dans un village au Venezuela

Vous pouvez vous rendre aux portes de l’Amazonie. Et oui ! L’Amazonie s’étend jusqu’au Venezuela et représente 1/5 du pays ! Il y a même encore des communautés indigènes qui y vivent.

Moi je me suis rendue dans la forêt tropicale, à la Gran Sabana, à quelques centaines de kilomètres de l’Amazonie. C’est un décor majestueux où l’on peut voir des tepuis et des cascades impressionnantes. C’est là-bas que se trouve la plus haute cascade du monde : le Salto Angel.

un tepui au Venezuela - la Gran Sabbana
les jardins colorés du Venezuela
le Venezuela au vert

Bon, et ensuite il y a l’étape incontournable de tout voyage au Venezuela, mais mon Dieu qu’on aimerait s’en passer : Caracas, la capitale. Suivant les chiffres d’homicides en 2012, Caracas serait devenu la deuxième ville la plus dangereuse au monde.

Mes parents ont vu un reportage sur le sujet au moment de mon voyage. Ca les a rassuré bien évidement…

Pourquoi Caracas est une étape obligatoire ? Parce que c’est là où se trouve l’aéroport international et c’est en général le point de départ vers toutes les autres destinations du pays. Mais je vous conseille de raccourcir au possible votre séjour dans cette ville car honnêtement on ne s’y sent pas vraiment à l’aise…

Pourquoi aller au Venezuela ?

Pourquoi alors voyager au Venezuela si la sécurité est vraiment un problème ?

Soyons clairs, aujourd’hui il n’y a que deux façon de visiter le pays : soit par l’intermédiaire d’un tour opérateur depuis la France, soit parce que vous rendez visite à de la famille ou des amis sur place. Ne pensez surtout pas à partir seul avec votre sac à dos ! La situation politique et économique du Venezuela s’est empirée en février 2014 et il serait idiot de prendre des risques inutiles…

Moi j’ai eu la chance d’être accueillie par des amis et leurs familles du premier jusqu’au dernier jour de mon séjour. Ils m’ont hébergés, m’ont conduit à travers tous le pays et m’ont traité comme une princesse. Je ne faisais pas un pas dans la rue seule et donc je n’ai eu absolument aucun problème pendant mon voyage au Venezuela !

Cela m’a permis de voir comment les personnes vivent là-bas et de connaître leur quotidien, ce qui est une chance incroyable. J’ai été très émue de voir la relation que mes amis vénézuéliens ont avec leur famille. La famille est au centre de tout, la mère et la grand-mère sont vénérées, et à juste titre ! Au moment de dire au revoir à la grand-mère de mon amie Maria Mercedes, j’ai eu un gros pincement au cœur. Cette petite dame toujours avec le sourire qui m’a fait visiter son jardin et ses multiples orchidées et qui était toujours en train de me câliner dès que je passais près d’elle va rester longtemps dans ma mémoire… Même l’architecture de la maison là-bas est tournée vers la famille. La première pièce de la maison est un salon avec des canapés et PAS de télévision ! Il y a toujours de la visite, à n’importe quelle heure de la journée, et on s’installe ici pour discuter sans fin… Un vrai plaisir !

Un voyage fort en émotion

Ce voyage d’un mois au Venezuela fut éprouvant pour différentes raisons mais ce fut une expérience inoubliable car j’ai découvert des paysages à couper le souffle et surtout j’ai connu des personnes très attachantes et charismatiques.

La générosité des vénézuéliens et leur bonne humeur malgré les problèmes du quotidien ( et croyez-moi, ils sont nombreux ) m’ont marqué et ajoutent à mon voyage une dimension très sentimentale. Et puis au final, les aléas du séjour deviennent toujours les meilleures anecdotes avec le temps ! J’ai toujours le sourire quand je pense à la fois ou je me suis fait arrêtée à la douane de l’aéroport pour une fouille très particulière et où je pensais que j’allais finir mes jours injustement en prison pour trafic de drogue… Ou bien quand je pense à la fois ou j’ai fait du parapente dans la savane avec la vue sur les tepuis rien que pour moi…

faire du parapente au Venezuela

Si vous avez des envies d’ailleurs, lisez l’article sur le Brésil.

12 Comments

  1. […] Je suis fan du guyabano, ce fruit bizarre à la chair blanche que j’avais déjà gouté au Venezuela. J’ai passé mon temps à boire du jus de calamansi, un petit citron très acide (à mélanger […]

  2. […] y réfléchissant un peu, cette opération de contrôle à la douane lors de mon voyage au Venezuela n’est pas si […]

  3. […] le tourisme n’est pas une priorité pour le gouvernement. Par exemple, le téléphérique de Mérida était l’une des principales attractions de la ville car c’est l’un des plus hauts […]

  4. Mais que se passe-t-il au Venezuela? on 23 February 2015 at 8:14 am

    […] suis donc partie au Venezuela avec mon sac à dos en décembre […]

  5. […] voyage au Venezuela !!!! J’ai eu la chance d’être invitée par des amis. J’ai été accueillie par leurs […]

  6. […] J’étais trop contente et j’ai bien sûr accepté. J’en ai d’ailleurs profité pour faire un voyage en sac à dos au Venezuela pendant un […]

  7. […] voilà, pour Noël, au Venezuela, on danse jusqu’à 7h du […]

  8. Gomez Vanessa on 21 November 2014 at 6:19 am

    As tu une photo de l’oeil de boeuf?!

    • Amélie on 21 November 2014 at 6:26 am

      Haha! Non Vanessa. La scène s’est produit à un marché blindé de monde.
      Clairement pas l’endroit où tu sors ton appareil photo pour montrer que tu es une touriste…
      Sinon j’aurais filmé la préparation et demandé la recette carrément! 😉

  9. Cocotte on 25 October 2014 at 8:54 am

    Merci pour cet article, il m’a particulièrement plu… J’aurais aimé voir plus de photos : la cascade, la maison, la famille… Ca donne tellement envie !
    Bonne route

    • Amélie on 25 October 2014 at 9:31 am

      Merci Cocotte. D’autres photos vont bientôt venir! Ne t’inquiètes pas, j’ai encore plein de chose à raconter sur mon voyage au Venezuela…
      Malheureusement je ne pourrais aps te montrer le Salto Angel. Situé en pleine forêt amazonienne, il faut plusieurs jours de marche avant de pouvoir le voir (ou bien un vol en helico, hors budget pour moi). Donc je n’ai pas pu le faire. Mais j’ai vu d’autres cascades très jolies quand même! 😉
      A bientôt

  10. […] pourquoi ne pas prévoir un voyage au Venezuela la prochaine […]

Leave a Comment





This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.