Les lacs magiques du Pérou

la laguna Paron

LES LACS MAGIQUES DU PÉROU

Tout le monde veut aller voir le Machu Picchu au Pérou.
Moi c’était les lacs de Huaraz. Vous savez,
ces lacs de montagnes aux eaux bleues turquoise ?

Laguna 69

J’ai vu 2 photos des lacs de Huaraz et j’étais déjà séduite. Mais c’est quoi ces couleurs de dingue ?!? Il fallait que je voie ça de mes propres yeux.

Le lac le plus connu de la région est la Laguna 69. À 4600m d’altitude, il fait partie du parc national Huascarán, ce qui veut dire que si vous voulez voir d’autres lacs dans le coin, vous en avez 399 autres.

Bon, ma journée au lac avait mal commencé ! L’agence avec qui j’avais réservé mon tour avait oublié de me mettre sur la liste du bus. Tout le monde est donc parti sauf moi… Mais  j’ai montré que je n’étais pas contente, et après 1h d’attente (à 4h30 du matin…), le directeur de l’agence est venu me chercher pour m’emmener dans un taxi. Ben oui, il n’y avait plus de place dans le bus et je partais pour la Colombie le lendemain. J’étais venue au Pérou juste pour voir ce lac quand même ! Ce qui avait l’air d’un vrai plan galère au début s’est avéré être une journée au top ! Nous voilà donc parti pour le lac, mon chauffeur privé et moi, avec de la musique pop rock des années 80 à fond la caisse. C’était drôle ! On chantait, on s’arrêtait dès que je voulais prendre une photo. Il était vraiment adorable. Mon trajet a été beaucoup plus rapide et en plus, le bus dans lequel je devais monter avait crevé en plein milieu du trajet. Oui, je ne vais pas vous mentir, entendre cela m’a fait sourire…

trekking à la laguna 69
trekking à la laguna 69
trekking à la laguna 69
trekking à la laguna 69

Après 2h30 de marche pour accéder au sommet (normalement il faut 3h, mais c’était tellement calme et j’étais tellement de bonne humeur que j’avais une bonne cadence), je suis arrivée au lac. Mais avant de vous raconter la beauté de ce lac, j’aimerais vous parler du trajet pour y arriver. Qu’est-ce que j’ai aimé cette marche !
Je me suis retrouvée seule, entourée de montagnes imposantes au sommets enneigés. Rien pour déranger ce tableau parfait, juste le bruit du vent, des oiseaux et de l’eau des ruisseaux et des cascades. De temps en temps, je croisais une vache. Je pense d’ailleurs que les vaches là-bas sont les plus heureuse du monde ! J’ai aussi vu un animal bizarre, aucune idée de ce que c’est et vu que j’étais toute seule, je n’ai pas pu demander non plus. Mais cette marche m’a vraiment marqué. La beauté des lieux est incomparable. Les reliefs, la végétation, les glaciers au sommet... Se retrouver seule au milieu de cela était un vrai cadeau ! Et en plus il y a un vrai challenge à faire une randonnée à cette altitude. Tu sens que ton corps est plus sollicité, tu as plus de difficulté à respirer, la moindre marche te parait être à 3m de hauteur. Bref, c’est pas facile. La dernière demi-heure de marche a été particulièrement difficile pour moi.

trekking à la laguna 69
trekking à la laguna 69
trekking à la laguna 69
trekking à la laguna 69
trekking à la laguna 69
trekking à la laguna 69
trekking à la laguna 69

Quand je suis arrivée au lac, j’avais (littéralement) le souffle coupé. Entourée de montagnes aux couleurs grises-noires, l’eau du lac est d’un bleu surnaturel. Tu vois des cascades tomber depuis le sommet des montagnes. Et tu peux même entendre des trucs bizarres. On a entendu plusieurs bruits sourds vraiment étranges, comme si un avion passait au-dessus de nos têtes. Mais il n’y avait pas d’avion. Peut-être c’était une chute de neige ou de rocher de l’autre côté de la montagne qui résonnait ?

J’ai mangé mon casse-croute au pied du lac. Le meilleur sandwich à l’avocat de ma vie ! Je sais, c’est pas très fun un sandwich à l’avocat, mais c’est pas toujours facile d’être végétarienne dans les petits villages d’Amérique du Sud… Le trajet de retour au bus dure normalement 2h30. Ce qui veux dire que vous partez de Huaraz très tôt le matin et vous rentrez vers 19h. C’est une longue journée et il faut être en bonnes conditions physiques pour marcher, mais c’est l’une des plus belles choses que j’ai vues !

trekking à la laguna 69
trekking à la laguna 69
la laguna 69
laguna-69-perou
la laguna 69
la laguna 69
laguna-69-perou-huaraz

Laguna Parón

La Laguna Parón est un peu plus chère que la Laguna 69 car il y a moins de touristes. Nous étions 8 personnes dans mon tour, ce qui est super agréable. À 4150m d’altitude, elle est plus facile d’accès car le bus vous emmène directement au lac. Si vous ne pouvez pas faire de trekking en altitude, vous pouvez quand même aller à Parón car vous n’aurez quasi aucun effort à faire ! Vous pouvez faire de la barque sur le lac, ou bien monter un peu plus haut avec votre guide si vous voulez avoir une vue panoramique du lac. C'est le plus grand lac de la Cordillière Blanche et il y a jusqu'à 75m de profondeur. Apparement il y a des truites, mais la pêche est interdite heureusement.

Sur le chemin vers la Laguna, vous allez vous arrêtez à Yungay, un petit village qui a été complètement enseveli dans les années 70 suite à un tremblement de terre de magnitude 7.8. L'avalanche qui a englouti le village entier a fait 18 000 morts.

J’ai commencé par visiter la Laguna Parón car elle est était un peu moins haute et il faut prendre le temps de s’acclimater à l’altitude avant de faire de longs trekkings. J’ai donc passé 2 jours à ne rien faire à Huaraz avant de faire mon premier trekking. J’ai eu de la chance car je n’ai pas été vraiment malade à cause de l’altitude, mais j’ai pris des précautions.

Quelques conseils pour éviter de vous sentir mal :

> Prenez votre temps pour marcher. Ce n’est pas une course, et c’est un gros effort pour votre corps. Faites des pauses régulièrement. Par contre évitez de vous assoir quand vous faites des courtes pauses. Quand j’étais en train de manger au pied du lac 69, je me suis levée pour tremper mes mains dans l’eau et j’ai eu la tête qui tourne après ça. Je me suis allongée et s’est passé, mais c’est mieux si vous pouvez éviter de ressentir ça.
> Respirez par le nez et expirez par la bouche si possible.
> Buvez beaucoup d’eau et faites attention d’en avoir toujours suffisamment avec vous quand vous partez en rando.
> Vous pouvez toujours mâcher des feuilles de coca fraîches si vous vous sentez mal (évitez les feuilles séchées, elles sont moins forte).
> Et n’oubliez pas de vous protéger du soleil régulièrement. Ça cogne dur ! J’ai pris un coup de soleil même avec une crème à indice 70...

la laguna Paron
trekking à la laguna Paron
la laguna Paron
trekking à la laguna 69
trekking à la laguna Paron

Huaraz

Il n’y a pas grand chose à faire dans la ville de Huaraz, et pourtant j’ai beaucoup aimé. J’y suis restée une semaine. Au final, je crois même que j’ai préféré Huaraz à Cuzco. À Cuzco il y a clairement plus de choses à faire, mais j’ai pas très bien dormi là-bas. Alors qu’à Huaraz j’ai dormi comme un bébé. C’est sûr qu’en terme de restos c’est pas la folie quand tu cherches un truc sympa où dîner. Mais l’ambiance est vraiment reposante et c’est ce que je cherchais avec ce voyager au Pérou, pouvoir déconnecter un peu. Je suis restée à Churup Guesthouse et je n’aurais pas pu rêver mieux. Le silence la nuit, des grosses couettes bien chaudes, une cheminée dans la salle commune et des bons petits déjeuners.

J’ai passé 2 jours à Huaraz à me reposer, de manière à m’acclimater à l’altitude avant de faire des trekkings encore plus haut. J’aurais aimé pouvoir prendre plus de photos des habitants de Huaraz mais je me sens toujours mal à l’aise quand je fais ça. Les tenues des femmes sont magnifiques, elles portent de très hauts chapeaux là-bas et ont toujours ces magnifiques tissus brodés en guise de cabas. Vous pouvez aller voir le marché et déjeuner là-bas si vous recherchez quelque chose de pas cher (après c’est pas extraordinaire en termes de saveurs). Si vous cherchez à faire des courses, c’est pas facile de trouver des légumes. Vous trouverez des fruits au marché, mais pour les légumes il faut aller à NovaPlaza, à quelques rues de la place centrale.

voyage-perou-huaraz-marche

J’étais super contente d’être à Huaraz pour me reposer, mais à certains moments j’aurais quand même bien aimé être avec un pote pour pouvoir faire des randonnées aux alentours. Apparemment il y a plein de marches sympas à faire dans le coin. Mais j’ai un sens de l’orientation catastrophique. Quand je voyage, je sais que je ne peux pas compter sur ça. Alors une fois lancée à marcher au milieu de nulle part, si tu ne croises pas un riverain à qui demander ton chemin et que tu te perds, c’est quand même pas l’idéal... En même temps c’était peut-être pas plus mal car ça m’a forcé à ralentir le rythme et me recentrer sur moi-même.

Pour les tours aux lacs, j’ai réservé avec Golden Expedition. Je les recommande, même avec l’incident du bus car j’ai entendu dire que c’était très courant ce genre de problèmes à Huaraz, et ils ont fait preuve d’un service client exemplaire face à cet incident !

3 Comments

  1. Precabido sur 29 août 2018 à 4:19

    Ma fille, heureusement que vous êtes « jeune » mais des trucs pareils peut vous couper le souffle mais pour toujours. Il faut toujours voir « les indigènes » comment ils agissent face à la nature. Il y a quelques années, une fille comme vous (en pleine forme) et ami à moi, a failli laisser ses os au canon du Colca.

    Un natif d’ici et de là.

  2. LadyMilonguera sur 16 avril 2018 à 8:36

    Ces paysages sont absolument fabuleux !

    • Ma Maison sur le Dos sur 17 avril 2018 à 1:21

      Oui c’était à couper le souffle ! Les photos de mon telephone ne sont vraiment pas top.

Laissez un commentaire





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Connect!