Le jour où j’ai fait la bise à Jésus

les fêtes de Noël au Venezuela

LE JOUR OÙ J'AI FAIT
LA BISE À JÉSUS

Oui ! Vous avez bien lu !

Que je vous explique un peu le contexte : je suis en voyage en sac à dos autour du Venezuela. On est la veille de Noël et je suis chez mon amie Frayinma avec toute sa famille. Après dîner, son père nous conduit à la finca, la ferme du grand-père, où le reste de la famille nous attend.

Me voici donc dans un petit village des Andes, entourée d’une quarantaine de personnes. On danse, on rit. Puis on s’assoit tous en cercle.

Et là, de but en blanc, l’un des (nombreux) oncles de ma pote arrive avec 2 petites statues et me dit « tu veux faire un bisou à bébé Jésus ? ». Je reste bouche bée. Il croit que je n’ai pas compris parce que mon espagnol n’est pas assez bon. J’ai tout à fait compris ! Je ne sais juste pas comment réagir face à cette question. Alors il me la répète. Et puis, ce n’est pas vraiment une question… Je me vois donc faire un bisou à une statue de Jésus. Il avait 2 statues dans ses bras, il me fait remarquer que j’ai oublié la deuxième. Ben oui ! Bien sûr !! Il ne faut pas être avare en bisous avec Jésus voyons !

En voyage, quand tu es invitée chez des locaux, tu te mets à faire tous ces trucs par politesse. C’est déjà tellement gentil de leur part de t’inviter dans leur quotidien que tu ne veux pas les froisser. C’est comme ça notamment que j’ai fini par dire que oui j’étais croyante et que oui j’allais à l’église le dimanche. J’avais l’impression qu'ils ressentaient le besoin de me sauver quand je leur disais que je ne croyais pas en Dieu, donc c’était une bonne manière de m’éviter une longue discussion qui pouvait parfois devenir désagréable. Parce que c’est vraiment une phrase que j’ai entendu souvent : « Tu crois en Dieu ?», aussi au Venezuela  qu'en Colombie. Et puis ce n’est jamais agréable quand un inconnu nous dit qu’on est égoïste parce qu’on ne va pas à l’église…

Alors oui, je fais des bisous au bébé Jésus si besoin !

4 Comments

  1. Magalie sur 9 juillet 2018 à 9:19

    J’imagine que c’est un moment qui marque à jamais. C’est vrai, parfois, il vaut mieux se plier à la culture des personnes qui nous hébergent. Puis, c’est également une manière d’apprendre.

  2. Map & Fork sur 2 janvier 2018 à 10:48

    En Italie aussi on fait la bise au petit Jesu à Noel, mais à l’église 🙂

  3. Jean-Marc Duriaux sur 31 décembre 2017 à 5:51

    Bonne réaction d’une voyageuse accomplie !

Laissez un commentaire





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Connect!